CONTRE LE BLOCAGE DE L’HOTEL FUME !

Par UNI Archives

Le 9 février 2018 à 16h18

UNI

Je partage l'article

Mardi 6 et mercredi 7 février, des activistes d’extrême-gauche, anarchistes notamment, ont profité des actions tenues contre la réforme de l’enseignement supérieur à Poitiers pour bloquer arbitrairement une partie de l’université.

A ce titre, l’accès à l’hôtel Fumé a ainsi été bloqué aux étudiants souhaitant étudier dans des conditions normales. Pour manifester leur opposition à la réforme universitaire, ces activistes ont jugé utile d’empêcher les étudiants de se rendre en cours.

Depuis septembre, on ne compte plus le nombre de blocages et dégradations de l’Hôtel Fumé par ces mouvements, mais cette fois-ci ces derniers ont également usé de la violence verbale envers des professeurs et des membres du personnel, en particulier une enseignante de philosophie, accusée d’être une « collaboratrice de l’ordre bourgeois ». De plus, des étudiants qui essayaient tant bien que mal d’étudier ont été menacés par certains activistes et empêchés d’accéder à la bibliothèque.

Si l’UNI Poitiers réaffirme son attachement au droit de manifestation, l’association se joint aux étudiants souhaitant étudier en toutes circonstances et apporte son plus grand soutien aux membres du personnel ayant subi les agissements d’associations préférant dégrader les conditions de travail plutôt que de s’occuper des problèmes d’étude et d’insertion professionnelle des étudiants. Ces derniers n’ont pas à subir les blocages archaïques d’une minorité.

L’UNI est la seule association défendant la liberté d’étudier et s’opposant aux blocages en toutes circonstance. Nous appelons l’Université de Poitiers à faire cesser les blocages de l’Hôtel Fumé.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !