Dégradation du niveau scolaire des élèves : les causes du sinistre…

Par UNI Archives

Le 13 avril 2005 à 10h00

Image Dégradation du niveau scolaire des élèves : les causes du sinistre…

Je partage l'article

Pour faire suite à l’article sur « Les lycéens et l’orthographe… », nous vous présentons l’article proposant les causes principales de cette dégradation du niveau de compétence en langue française, selon les Dernières Nouvelles d’Alsace et le collectif « Sauver les Lettres »…


Article signé par Michèle SINGER :

 » Quelques causes au sinistre lycéen :

Massification et hétérogénéité : L’école accueille une population hétérogène. « A l’entrée au cours préparatoire, certains enfants n’ont pas 500 mots de vocabulaire, tandis que d’autres en possèdent trois à quatre fois plus« , observe Geneviève WINTER, inspectrice académique de Lettres. Le lycée a vu arriver à partir de 1985 des jeunes de plus en plus nombreux et divers. Il n’est plus le sanctuaire réservé à une minorité.

Les horaires de français : Le député U.D.F. Francis HILLMEYER a fait les comptes. En 1976, un élève sortait du collège après avoir engrangé 2800 heures d’enseignement de français, depuis le préparatoire. Par rapport à son aîné, sur la même période, l’élève de l’année 2004 a perdu 800 heures, « l’équivalent de deux années et demie » de scolarité.

Le collège, la grammaire, etc. : « Au collège, on enseigne aujourd’hui la grammaire de manière inductive, au détour d’un texte : c’est du saupoudrage grammatical« , reproche un enseignant. L’entraînement à l’écrit est par ailleurs inégal. « En arrivant au lycée, les élèves n’ont pas tous rédigé une douzaine de devoirs de français dans l’année…« , observe Thierry GRENIER, professeur de Lettres.

L’apprentissage de la lecture : Les méthodes globales (ou apparentées) d’apprentissage de la lecture continuent « de sévir« , dit « Sauver les Lettres ». Elles empêcheraient une transcription correcte des sons, une séparation infaillible des mots et une compréhension sûre de leur composition.

La diversification des connaissances : La société exige des connaissances et des compétences nouvelles. L’école a intégré la demande, comme l’atteste la loi FILLON. La pritique d’une langue vivante et la maîtrise de l’informatique font partie du socle qui doit être acquis à la sortie du collège.

La désacralisation de la langue : La société française ne considère plus la qualité et la richesse de la langue comme des valeurs en soi. Les savoirs scientifiques et techniques ont pris le dessus dans le conscient collectif.

Les SMS/Texto : Les jeunes utilisent une nouvelles écriture pour s’envoyer des messages : « je n’ai pas saisi » devient « G PA Czi ». De quoi perdre ses repères.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !