Des étudiants bloqueurs de Lyon 2 attaquent un supermarché

Par UNI Archives

Le 29 novembre 2007 à 10h35

UNI

Je partage l'article

On savait déjà que les étudiants bloqueurs, sous prétexte d’opposition à la loi LRU (autonomie des universités), piétinaient la démocratie dans les AG, n’hésitaient à user de violence et d’intimidation pour entraver la liberté d’étudier.
Mercredi, l’extrême gauche a franchit une étape inacceptable. Une quarantaine de personnes se sont attaqués à un magasin Leader Price, se servant dans les rayons et ont ensuite « passé les caisses en force » avant de se réfugier dans le bâtiment K du campus de Lyon 2 Bron. Le gérant et un gardien ont été molestés en tentant de s’interposer.

La présidence de l’Université a décidé de fermer administrativement ses deux campus, celui de la Porte des Alpes et celui sur les Berges du Rhône, pour les journées de jeudi, vendredi, et samedi.

Dans un communiqué la présidence de Lyon 2 explique que : « L’université est un lieu d’enseignement, de recherche et de débat, et non un lieu de recel de biens volés. Il est déplorable de constater des comportements relevant de délits de droit commun contraires à l’honneur de l’université. C’est la raison pour laquelle la présidence a requis l’intervention des forces de l’ordre ».

Il est tout a fait regrettable que la présidence de Lyon 2 n’ait pas pris ses responsabilités plus tôt et fait évacuer le campus occupé illégalement comme le demandait l’UNI. C’est la raison pour laquelle, des étudiants de l’UNI avaient déposé des référés libertés devant le tribunal administratif afin de faire lever le blocage de Lyon 2, Bron.

L’UNI, dans ce contexte, appelle à la plus grande fermeté tant de la part des présidents d’université que du gouvernement. Des sanctions et des poursuites doivent être engagées contre ceux qui n’hésitent pas à menacer et à intimider les étudiants pour imposer leur volonté.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !