Editorial

Par UNI Archives

Le 18 novembre 2003 à 21h14

Image Editorial

Je partage l'article

Dans quelques jours, vous serez appelé à élire vos représentants aux Conseils Centraux de l’Université : vaste programmeŠ En quoi cela me concerne t il ? Qu’est ce que cette élection peut changer ? Voilà bien le genre de questions que vous vous posez tous, et c’est bien normal. Une seule fois tous les deux ans, vous avez l’immense pouvoir de décider de l’avenir proche de votre université.

Au mois de juin dernier, comme se souviennent tous les étudiants bacheliers et particulièrement ceux de Tolbiac, les syndicats ont fortement perturbé les examens de fin d’année, au point que certains étudiants ont du attendre le 10 juillet pour (enfin !) être autorisé à plancher sur leurs partiels, un des droits fondamentaux de l’étudiant. Pensez, par exemple, aux étudiants étrangers qui font confiance à la France pour leurs études, qui se sont retrouvés un mois de plus à Paris, alors que leur retour était prévu depuis bien longtemps.

Ces syndicalistes, parce qu’ils étaient arrivés «victorieux » aux dernières élections, se sont autorisé ces agissements irresponsables et autoritaires. Ils prétendent défendre les étudiants, ils n’ont fait que les pénaliser.

Les syndicats ont abusé de leur pouvoir : ils ont trahi les étudiants. Face à cette situation de désespoir pour de nombreux d’entre vous, l’UNI à mis en place le comité «STOP LA GREVE » réunissant des milliers de français qui ont su dire NON au blocage et à la prise en otage qu’on leur imposait. Le 15 juin, au plus fort de la paralysie, Stop La Grève rassemblait des milliers de personnes pour une gigantesque «contre manifestation ». De plus, la pétition lancée à Paris 1 pour dire «Non au boycott des examens» recueillait plusieurs centaines de signatures.

Avec l’UNI, les étudiants ont su exprimer leur refus de ces man¦uvres syndicales. Il faut maintenant transformer l’essai, pour cela ne puisse plus jamais se reproduire. Pour cela ne confiez pas votre avenir à des syndicats extrémistes, qui ne pense qu’a alimenter la peur et le trouble dans notre université. Faites confiance à un mouvement qui sera être réellement à l’écoute de vos préoccupations :

Les mardi 25 et mercredi 26 Novembre,
VOTEZ UNI, le choix du bon sens au service des étudiants.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !