Élections Crous : L’UNI se présente partout en France pour défendre le mérite et les classes moyennes et s’opposer aux listes gauchistes et islamistes 

Par Luca Barbagli

Le 7 février 2024 à 9h25

Image Élections Crous : L’UNI se présente partout en France pour défendre le mérite et les classes moyennes et s’opposer aux listes gauchistes et islamistes 

Je partage l'article

Du 6 au 8 février 2024, l’ensemble des étudiants est appelé à voter pour leurs représentants étudiants au Crous. Le rôle de ces élus consiste en l’élaboration de projets en lien avec les compétences du Crous : les logements, la restauration et la bourse. 

Dans notre programme, nous avons deux propositions majeures. La première consiste en la création d’un ticket restaurant étudiant pour permettre à tous les étudiants, quels que soient leur statut social (boursier ou non boursier), leur situation géographique (grand centre universitaire, ville d’équilibre, site délocalisé…), d’acheter un repas ou de faire des courses alimentaires à tarif social. Son fonctionnement sera semblable à celui des titres-restaurant des salariés. L’État prendra en charge la différence entre le montant du ticket (6,60€) et la participation financière de l’étudiant (3,30€).

L’objectif est double : désengorger les files d’attente des restaurants Crous mais aussi permettre aux étudiants qui sont dans des « zones blanches de Crous », souvent en IUT, école, prépa et BTS, de se restaurer à des tarifs étudiants.

La seconde proposition vise à supprimer la taxe CVEC. La CVEC est une taxe de 100 € dont les étudiants non-boursiers doivent s’acquitter au début de chaque année scolaire pour finaliser leur inscription. Alors qu’elle devait être utilisée afin de soutenir des initiatives culturelles et sportives et pour l’amélioration des soins dans les universités, cette taxe n’est en réalité utilisée que par une ultra minorité d’étudiants politisés afin de financer leur agenda idéologique. Par exemple, en 2022 au Crous de Lyon, la CVEC a financé un festival queer ; toujours en 2022, la CVEC a financé des meetings des Étudiants Musulmans de France (branche étudiante des Frères Musulmans) à l’université Paris Nanterre. Qui plus est, ce financement est opaque dans les budgets de l’université, ce qui rend impossible le suivi de ces subventions. Nous voulons supprimer cette taxe et rendre ce pouvoir d’achat aux étudiants ! 

Face à nos listes, se présentent également des organisations de gauche et d’extrême-gauche (Union Étudiante, UNEF, Fage, Solidaire et d’autres listes locales). Ce sont ces organisations qui bloquent nos universités, s’opposent à la sélection, censurent toute pensée divergente de la leur et promeuvent l’idéologie wokiste. De plus, dans cinq Crous, les Étudiants Musulmans de France (EMF) ont déposé une liste du nom d’« Active ton Crous ». L’EMF est en réalité la branche étudiante des Frères Musulmans et a le projet de progressivement développer l’islamisme et le communautarisme dans nos universités. Pour se cacher, ils surfent sur des distributions alimentaires et sur des positions pouvant paraître modérées par rapport aux autres organisations de gauche. Cette organisation constitue un véritable danger pour les étudiants et plus largement pour notre pays.

L’enjeu de ces élections est ainsi important : pour l’UNI, il s’agit à la fois de porter des mesures visant à défendre la méritocratie et les classes moyennes mais aussi de combattre sans relâche les listes gauchistes et islamistes.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Un proviseur de lycée menacé de mort pour avoir demandé à une élève de retirer son voile

Article lié -

Résidences Crous laissées à l’abandon : L’UNI demande un plan d’urgence au ministère de l’Enseignement supérieur

Article lié -

L’UNI demande à ce que l’extrême-gauche cesse immédiatement de bloquer Sciences Po Grenoble