Élections CROUS : Malgré une forte poussée de l’extrême-gauche l’UNI maintient ses élus !

Par Yvenn Le Coz

Le 12 février 2024 à 16h55

Image Élections CROUS : Malgré une forte poussée de l’extrême-gauche l’UNI maintient ses élus !

Je partage l'article

Du 6 au 8 février 2024, se sont tenues les élections pour les conseils d’administration du CROUS. L’UNI a obtenu 11 sièges avec une forte progression en nombre de voix. Nous avons obtenu 20492 voix alors que nous n’en récoltions que 7946 en 2021. Cet envol se traduit par un retour de l’UNI dans des CROUS historiquement ancrés à gauche. Après plus de vingt ans d’absence, l’UNI obtient un élu dans le CROUS de Nantes, et récupère également un siège à Amiens. Notons également un score historique pour l’UNI au CROUS de Versailles en réalisant plus de 20% des suffrages avec un total de 2399 voix.

L’UNI s’impose comme la seule force de droite et patriote malgré une recomposition inquiétante du paysage politique étudiant. La forte mobilisation des organisations d’extrême-gauche explique l’explosion de la participation à ces élections, plaçant l’Union étudiante en tant que première organisation dans les CROUS. Cette mobilisation a eu pour conséquence la chute de la Fage qui se retrouve en deuxième position. La domination écrasante de la gauche est particulièrement inquiétante car l’Union étudiante promeut le wokisme, l’islamogauchisme et l’assistanat dans nos universités.

D’autres part, nous alertons sur le retour des Étudiants Musulmans de France dans nos CROUS. Cette organisation, proche du mouvement islamiste des Frères musulmans, obtient un siège dans le CROUS de Strasbourg. Sans acquérir d’autres sièges, l’EMF réalise cependant des scores importants comme à Lille en obtenant 1026 voix. Cette organisation pourra défendre sans impunité le communautarisme et les thèses fréristes dans nos universités. Nos politiques doivent se saisir de la montée inquiétante de l’islamisme. Nos élus combattront vivement ce projet anti-France.

Après plus d’un mois de menaces de la gauche et malgré un contexte défavorable, l’électorat de droite a répondu présent en votant massivement pour l’UNI et nous les en remercions. Nous nous félicitons de ces résultats et continuerons le combat face au gauchisme dans nos universités.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Un proviseur de lycée menacé de mort pour avoir demandé à une élève de retirer son voile

Article lié -

L’UNI s’oppose à la délocalisation d’un master d’Aix-en-Provence sur le site Colbert de Marseille

Article lié -

Résidences Crous laissées à l’abandon : L’UNI demande un plan d’urgence au ministère de l’Enseignement supérieur