Encore une grève à la SNCF, une coutume?

Par UNI Archives

Le 22 novembre 2005 à 17h00

Image Encore une grève à la SNCF, une coutume?

Je partage l'article

L’UNI vous informe :

“Tiens; tu savais que la SNCF est [encore] en grève. Enfin, elle défend la publicité de la SNCF ?”

“Ah bon, la SNCF ne va plus être une entreprise publique ?”

“Eh bien, d’après la SNCF non, elle fait grève contre ça … Elle n’arrête pas de le dire, de le crier …”

“Ca m’étonne pourtant, le gouvernement s’est engagé à ne pas privatiser la SNCF”

“Je ne savais pas.”

“Et puis la SNCF est une entreprise imprivatisable, outre ses 40 milliards d’euros de dette, elle coûte en moyenne 6 milliards d’euros à l’Etat. C’est une entreprise chroniquement malade et surtout irréformable. Comment veux-tu que dans ce contexte une entreprise privée, censée, ose penser reprendre la SNCF ?
Et puis sur le fondement de la grève, permets moi de te dire qu’avec son SMIC à 10% au dessus du niveau national, l’emploi à vie, la retraite à 55 ans, des centaines d’embauches, la SNCF ne devrait pas faire grève, ne serait ce pour les personnes sans autres moyens de transports payant la SNCF pour se rendre à leur travail et ne serait ce pour les quelques 10 000 personnes qui ont eu leur voiture incendiée durant les émeutes.”

“Tu as raison, je ne me rendais pas bien compte.”

LA VERITE, FRANCAIS, FRANCAISES, C’EST QUE LA SNCF VOUS MENT, VOUS MANIPULE, VOUS PREND EN OTAGE POUR ARRIVER A DES FINS QUI, AU REGARD DE LA SITUATION ACTUELLE, SONT OUTRAGEANTES ET ODIEUSES POUR TOUS LES USAGERS DES TRANSPORTS, C’EST A DIRE LEURS CLIENTS. “LA CONTREPARTIE DU MONOPOLE EST LE SERVICE MINIMUM”. BATTONS NOUS.

STOP LA GREVE!!

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Européennes : les sections organisent des conférences avec les différents partis

Article lié -

État actuel de l’Université : censurer l’UNI plutôt que de confronter ses idées

Article lié -

Nouvelle campagne d’affichage de l’UNI dénonçant la promotion du wokisme et de l’islamo-gauchisme faite par La France Insoumise dans l’enseignement supérieur