Exigeons la suspension des allocations aux parents d’enfants violents à l’école

Par UNI Archives

Le 26 octobre 2018 à 12h43

UNI

Je partage l'article

Pétition pour rétablir la loi Ciotti abrogée par les socialistes permettant de suspendre les allocations aux parents d’enfants violents et perturbateurs à l’école

Il faut « responsabiliser les familles », a déclaré doctement le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, suite à la diffusion d’une vidéo violente montrant une professeur braquée par un lycéen à Créteil. Cette vidéo a suscité une émotion légitime et relancé un débat sur l’autorité à l’école.

Mais ce n’est pas un énième plan d’actions aussi vite annoncé qu’enterré qui résoudra les problèmes qui gangrènent l’école de la République, résultat de trente ans de renoncements et d’omerta. Il faut des actes et des résultats concrets, maintenant !

Il faut enfin rétablir l’autorité à l’école et réaffirmer ce principe simple qui figure dans notre Code Civil : l’autorité parentale, ce sont des droits mais aussi des devoirs. Si les parents ne sont pas capables d’assumer leurs devoirs, il faut supprimer leurs droits.

C’est pour cela que nous demandons le rétablissement de la loi Ciotti abrogée de façon démagogique par les socialistes en 2013 et qui, pourtant, avait porté ses fruits. Elle partait d’un principe simple : les parents d’enfants absentéistes verront leurs allocations familiales suspendues.

Entre 2011 et 2012, la crainte de la sanction avait permis le retour à l’école de plusieurs dizaines de milliers d’élèves. En un an, 79.149 signalements ont été reçus entraînant la suspension de 619 allocations.

Le Gouvernement doit sortir de sa léthargie profonde et sortir des grands discours de communication. Si Jean-Michel Blanquer veut rétablir l’autorité dans l’école de la République, il doit rétablir la loi Ciotti.

Je suis pour le rétablissement de la loi Ciotti, je signe la pétition !

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !