Français et fier de l’être à Angers

Par UNI Archives

Le 17 novembre 2008 à 19h10

Image Français et fier de l’être à Angers

Je partage l'article

C’est indéniable, les sifflets du stade de France il y a quelques semaines ont montré une fois de plus un terrible manque de fierté nationale chez certains jeunes Français. Ce terrain, trop longtemps occupé par l’extrême droite devrait pourtant être source de préoccupation : sans sentiment d’attachement à la nation qui nous a vus naître ou qui nous a accueillis, comment être fier de ce que l’on est ?


Se respecter soi-même implique avant tout de respecter la nation que nous servons, avec fierté. Cela sans pour autant rejeter les autres identités. La France par son poids diplomatique sur la scène internationale joue aujourd’hui un rôle prépondérant. Le Président de la République et le gouvernement font de leur mieux pour que notre pays garde sa place de grande nation. Nous nous devons de les aider en commençant par respecter les emblèmes, les valeurs et l’histoire qui font la France.

Etre Français, un état d'espritL’UNI, la droite universitaire, fidèle à ses valeurs, souhaite que ceux qui aiment la France et qui sont fiers de ce qu’elle représente soient eux aussi entendus. En ce sens, nous nous devons d’être fiers d’être Français et le faire savoir. De même, nous devons combattre toute idéologie qui voudrait que la France se repente sans cesse de ses actes sans chercher à les expliquer.

• Fier de notre héritage

La France a été forgée au cours de nombreux siècles et son histoire, à travers tous les régimes qu’elle a connu, fait partie de sa nature même. Elle s’incarne dans une culture et dans une langue parmi les plus riches qui aient existé.

De tout cela, nous sommes les héritiers, et nous avons la charge de le maintenir, de l’enrichir et de le transmettre. Personne n’a le droit, par une sorte de coup de force historique, de lui faire subir une mutation radicale, la transformant en un ensemble de communautés, éloignées de notre tradition et refusant d’adopter l’héritage et les règles de vie de notre pays. Une société française « communautariste » serait contraire à toute la tradition nationale et au principe républicain d’égalité des citoyens.

• Nos valeurs, notre identité nationale

Une nation forte et cohérente ne se résume pas à une force économique ou matérielle mais également à des valeurs civiques et à la vitalité de la famille qui constituent l’essentiel de notre ciment moral. La nation française a son génie propre. Il faut donc maintenir l’existence d’un Etat fort, qui soit capable de parler et d’agir au nom de l’interêt national sans intervenir en dehors de son domaine : se faisant producteur à la place des entreprises privées ou faussant le jeu de l’économie de marché. L’Etat doit donc remplir ses fonctions régaliennes de defense de l’integrité du pays, d’être garant de l’identité nationale et de faire respecter la sûreté des personnes et des biens.

Le droite universitaireIl devient urgent que la jeunesse française se rende compte qu’être Français, c’est un état d’esprit, pas une couleur de peau et que le pays qui nous a vus naître, élevé ou accueilli mérite que l’on soit fier de lui.

PAR L’ÉDUCATION, POUR LA NATION

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !