François Rebsamen de retour à Dijon : Merci de n’avoir rien fait pour la jeunesse !

Par UNI Archives

Le 17 août 2015 à 10h00

Image François Rebsamen de retour à Dijon : Merci de n’avoir rien fait pour la jeunesse !

Je partage l'article

Avec plus de 25% de chômage chez les 15-24 ans, le passage au ministère du travail de F. Rebsamen est un échec cuisant.

En France, 648 000 jeunes sont confrontés au chômage (Insee, T1 2015 chez les 15-24 ans).

Durant les 16 mois de F. Rebsamen rue de grenelle, nous n’aurons entendu parler que de dialogue social et d’emploi « d’avenir ».

La lubie socialiste du revenu minimum jeune n’a fait qu’accentuer le désamour des jeunes pour l’effort et le travail. Toute notion de mérite a ainsi disparu.

Face à ces échecs depuis sa nomination, le retour en fanfare de F. Rebsamen à la mairie de Dijon relève de l’indécence non seulement pour les Dijonnais, mais également pour l’ensemble des Français qui ont à subir les conséquences de sa gestion déplorable du dossier de l’Emploi.

Face à cette situation, il convient d’agir concrètement au service de la Jeunesse. C’est pourquoi nous espérons le développement de liens forts entre les pôles d’enseignements de tout niveau avec l’entreprise. La mise en avant de l’apprentissage est aujourd’hui indispensable pour permettre à tous de s’insérer en entreprise par le biais du travail.

Demain ce sont les futures grandes régions qui auront en charge les politiques en matière de développement économique des entreprises, seules capables de créer des emplois durables. Nous serons vigilants sur les propositions des futurs candidats et nous les appelons à faire preuve d’audace et d’abandonner les vieilles recettes qui ne marchent pas.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

L’UNI DÉNONCE LES BLOCAGES ET LES MENACES ANTISÉMITES ET ANTI-POLICE DE L’EXTRÊME-GAUCHE À L’UNIVERSITÉ JEAN MONNET

Article lié -

Pétition : l’Assemblée nationale doit sanctionner le député Louis Boyard et ses appels aux blocages des facs et des lycées !

Article lié -

Professeurs, n’abandonnez pas vos étudiants !