Fusion des trois universités (3) : quelques réactions des élus et responsables alsaciens…

Par UNI Archives

Le 8 juin 2008 à 18h41

Image Fusion des trois universités (3) : quelques réactions des élus et responsables alsaciens…

Je partage l'article

Quelques réactions d’élus, de responsables et d’hommes politiques, piochées dans les Dernières Nouvelles d’Alsace des 29 et 30 mai 2008 :

> François LOOS, Député UMP, ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (mai-juin 2002) : « Cette décision est d’autant plus importante que nous sommes dans la première série de campus retenus. C’est la reconnaissance de tout le travail fait par les universités pour devenir l’Université de Strasbourg. Nous devons prendre conscience de la chance que nous avons à Strasbourg d’avoir ces moyens mis en place pour l’université et les étudiants. Les Alsaciens peuvent être fiers de ce que les universités ont produit. »

> Yves BUR, Député UMP : « C’est une chance supplémentaire pour le projet de fusion des trois universités, dont le choix du jury national souligne la pertinence et l’ambition au service de la formation des étudiants et de la place internationale de l’Université de Strasbourg. La dynamique de cette fusion porte ses premiers fruits. »

> Armand JUNG, Député PS : « C’est une décision carrément historique. Un dossier de grande qualité, complet et intelligent, avait été préparé par les universités. Les leviers sont nombreux sur la campus : l’excellence dans bien des domaines, une pluridisciplinarité unique en France, une fusion bientôt réussie. Cette décision va booster Strasbourg et tout le bassin rhénan. »

> Guy-Dominique KENNEL, Président UMP du Conseil général du Bas-Rhin : « Avec les concours financiers importants de l’Etat et l’engagement unanime des partenaires locaux, les différents sites universitaires de la C.U.S. auront une chance unique de se développer. Avec les meilleures conditions de travail, les équipes de recherche pourront progresser plus vite, c’est une excellente nouvelle pour notre économie régionale. A l’aune de l’ouverture de négociation sur le contrat triennal « Strasbourg, capitale européenne ». Ce signe positif doit être pris en compte par les collectivités alsaciennes, qui lorsqu’elles parlent d’une voix, obtiennent des résultats concrets. »

> Gérald CHAIX, Recteur et Chancelier des Universités : « La qualité des projets scientifiques et urbanistiques en faisait un projet privilégié. Cela arrive à point nommé avec le projet d’unification des universités de Strasbourg. Strasbourg a su présenter un front uni et appartient aux grands sites universitaires français et de l’espace rhénan. C’est un espace unique en Europe. »

> Florence BENOÎT-ROHMER, au nom des présidents des trois universités : « Nous sommes heureux. C’est une récompense des efforts entrepris, de notre projet de rapprochement des trois universités. Je comprends aussi la déception des étudiants, car le projet retenu ne concerne qu’une partie des campus alors que nous proposions un projet global. C’est dommage. Illkirch est un campus neuf, mais c’est là qu’il y avait le plus besoin d’humaniser les lieux. Le projet retenu va permettre de redynamiser et d’humaniser le campus de l’Esplanade. de valoriser notre patrimoine des années 60, de renforcer la vie étudiante. Certes, il y a eu un manque de concertation avec les étudiants, mais nous avions deux pour boucler ce dossier qui est lourd. Il faut aussi préparer la fusion des trois universités. »

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !