Grand Emprunt : les étudiants vendéens à l’unisson

Par UNI Archives

Le 30 octobre 2009 à 1h19

Image Grand Emprunt : les étudiants vendéens à l’unisson

Je partage l'article

En Vendée, la tendance nationale des résultats au questionnaire de l’UNI sur le Grand Emprunt est confirmée.

876 questionnaires papiers ont été remplis lors des 5 semaines de tractage (Restaurants Universitaires, La Courtaisière, IUT, EGC, ICAM, ICES…) et 283 formulaires internet ont été remplis, soit un total de 1159 réponses. Elles confirment la tendance nationale :

– 72% des réponses viennent d’étudiants ayant plus de 20 ans.

– 93% des étudiants vendéens affirment vouloir un emprunt qui soit destiné à des projets d’avenir.

6-2.jpgPour vous, les priorités sont :

– le logement (24%), avec 73% pour les logements innovants contre 11% résidences CROUS (11%)
– la recherche (publique ou privée) (22%)
– la rénovation des campus (bâtiments, numérique…) (21%)
– l’emploi et l’insertion professionnelle (17%)
– les aides sociales (8%)
– la vie étudiante (construction de salles de spectacles et de sport…) (8%)

Pour créer une véritable vie étudiante sur les campus, le Grand Emprunt devrait favoriser :

– le développement du numérique (42%)
– la modernisation des bibliothèques universitaires (24%)
– la rénovation et la construction de bâtiments universitaires (17%)
– le développement d’équipements sportifs (12%)
– la construction de salles culturelles (5%)

Quelles mesures en faveur de l’insertion professionnelle ?
(à cette question, les étudiants pouvaient donner librement plusieurs réponses)

– la création d’une structure nationale d’orientation (76%)
– la revalorisation des filières professionnelles (75%)
– le développement de l’alternance dans le supérieur jusqu’au Master (69%)
– la création/le développement de structures d’aide à l’insertion professionnelle au sein des établissements (Bureaux d’Aide à l’Insertion Professionnelle, annuaires des anciens élèves, modules de préparation à l’embauche…etc.) (54%)
– la formation tout au long de la vie (23%)
– l’Etat ne doit pas encourager l’insertion professionnelle, les étudiants ne sont pas de « la chair à patron ». (2%)

Pour sauvegarder la compétitivité des entreprises, les étudiants vendéens sont favorables :

– en promouvant l’artisanat et les TPE/PME (46%)
– en développant les projets industriels (28%)
– en créant des pépinières d’entreprises sur les campus (22%)
– par la mise en place de formations à l’auto-entrepreneuriat (14%)

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire