Hôpitaux d’Alsace : le bilan sanitaire qui fâche…

Par UNI Archives

Le 19 avril 2005 à 10h16

Image Hôpitaux d’Alsace : le bilan sanitaire qui fâche…

Je partage l'article

La revue hebdomadaire Le Point en date du 14 avril 2005, numéro 1700, nous donne à constater le niveau discutable voire préoccupant de l’hygiène des hôpitaux universitaires et généraux de notre région (107 le sont dans toute la France !).

La préoccupation est de plus en plus grande, de combattre efficacement ces maladies opportunistes contractées dans les centres de soins, qui nuisent et aux malades (les morts sont nombreuses ! 8900 par an en moyenne) et à la réputation d’hôpitaux par ailleurs souvent méritants.

L’article, éclairant, rend compte de la légèreté tenace des personnels constamment confrontés à la maladie et qui, de ce fait, relâchent leur attention et rechignent parfois à faire les gestes simples et élémentaires que sont par exemple le nettoyage des mains.

Est relevé aussi l’absence étonnante de service idoine d’hygiène, de personnel en charge du suivi de l’hygiène, et de responsable identifié de cette question.

Pour nous, il semble en particulier scandaleux que les Centres hospitaliers UNIVERSITAIRES, qui devraient être exemplaires, puisque chargés d’instruire les nouveaux médecins et personnels, généralistes et spécialistes, se retrouvent épinglés par le reportage du Point. C’est un exemple navrant du peu de cas qui est fait le plus souvent des malades, réduits à l’état de « patients », donc de statistiques, et parfois de « cobayes » !

On relèvera aussi, et comme une malheureuse cerise sur un gâteau bien indigeste, l’autisme corporatiste dont peuvent faire preuve les directions et les membres des établissements cités. Outre ceux qui, tout simplement, n’ont pas daigné répondre aux questions en définitive embarassantes du magazine, il faut souligner la mauvaise foi et le déni fréquents témoignés par les responsables interrogés.

Des moeurs à réformer et à tranformer d’urgence, pour le bien des malades et pour donner l’irréprochable exemple aux futurs médecins et personnels en formation !

Liste, sous forme de litanie, des hôpitaux et cliniques alsaciens cités par Le Point :

– Centres Hospitaliers Universitaires de Strasbourg : absence de service et de médecin hygiéniste, présence de cas de maladies nosocomiales avérées,

– Centre Hospitalier Saint-Vincent : absence de médecin hygiéniste et de pharmacien,

– Clinique Adassa : absence de médecin hygiéniste et de pharmacien,

– Centre Hospitalier de Haguenau : absence de service et de médecin hygiéniste, maladies nosocomiales avérées,

– Hôpital Civil d’Obernai : idem !,

– Centre Hospitalier de Sélestat : idem !,

– Centre Hospitalier de Guebwiller : idem & absence de pharmacien (résultats après enquête personnelle du journal),

– Clinique Saint-Joseph de Colmar : idem !,

– Centre Hospitalier de Thann : idem !,

– Centre Hospitalier de Belfort : idem !,

— > Hôpitaux n’ayant pas répondu à l’enquête : Centre Hospitalier de Guebwiller (68) et Centre Hospitalier d’Altkirch (68).

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire