Impromptus sur l’actualité générale (IX) : violences, justice et image de marque…

Par UNI Archives

Le 30 mars 2007 à 16h15

Image Impromptus sur l’actualité générale (IX) : violences, justice et image de marque…

Je partage l'article

L’actualité française semble parfois prise d’étourdissement lorsque se répètent des événements pourtant déjà dénoncés et condamnés, et face auxquels tout le monde s’était juré de faire le nécessaire.

Les violences de la Gare du Nord viennent faire la nique (terme bien approprié ce me semble…) à nos angéliques donneurs de leçons et autres imprécateurs du vide.

On se demandera d’abord comment il est possible qu’un simple controle de tickets de transport ait pu déraper comme cela, et certainement soutenir ici les préposés au controle de la RATP qui occupent apparemment un poste bien périlleux. Donc, saluons celui qui a eu à subir l’agression du multirécidiviste épinglé et alpagué sans coup férir.

On se demandera comment il est possible qu’un simple controle ait pu déraper de la sorte et entrainer des conséquences aussi calamiteuses et couteuses, à la fois pour la RATP et pour la police obligée d’intervenir dans des conditions épouvantables et aussi grotesques. Leur sang-froid et leur professionnalisme ont permis un règlement au mieux de cette déflagration haineuse et délinquante, car, comme il faut le remarquer, de joyeux larrons en ont profité pour dévaliser des magasins bien mal placés en l’occurence. Moyen d’étayer l’hypothèse selon laquelle la « défense du malheureux verbalisé » n’était pas le vrai motif du déchainement de violences, mais une excuse commode à l’expédition de bandes qui n’attendaient que celà.

On se demandera comment il est possible qu’un simple controle ait pu déraper ainsi, alors que l’individu appréhendé avait contrevenu aux textes légaux et réglementaires en vigueur, et que, par conséquent, la foule présente n’était en aucun cas habilitée ni autorisée à s’élever et à s’opposer à une opération de la police, force de l’ordre légale et mandatée à cet effet.

Car la rébellion aux forces de l’ordre demeure, jusqu’à preuve ou texte contraire, un délit passible de prison, et leurs activités sont justes et motivées à-priori ! A moins que les dérives actuelles, déjà illustrées plusieurs fois aient amené la population française meme honnete à considérer comme illégitimes ses propres forces de l’ordre ? Auquel cas, la chose est grave, et la situation nécessiterait une mise au point énergique…

Car la complicité de la foule à-priori honnete, poussée par on ne sait quels motifs humanitaristes, contestataires ou pavloviens, a bien permis la commission de nombreux méfaits : violences physiques, vols, incendies et dégradations multiples et variées. On s’est habillé gratis pour le printemps, et les Rolex feront florès dans les quartiers !

Le cas du jeune homme appréhendé, 32 ans et le casier long comme sa jambe, est symptomatique de l’impuissance de notre système judiciaire et répressif à punir utilement un individu manifestement passé au-delà des limites de tout respect et de toute raison civique. Etranger, il faut l’expulser ; Français, il faut l’emprisonner une bonne fois. En tous les cas, ne nous trompons pas de coupables : controleurs et policiers sont le droit et représentent une autorité publique légitime qui ne doit plus etre contestée, surtout par la majorité ordinaire de notre population.

Enfin, si l’on peut de demander longtemps comment il a été possible qu’un simple controle de titre de transport ait pu dégénérer ainsi, on n’a, en revanche, pas à se poser la question de savoir si ce nouvel épisode de déliquescence de la société française nous aura nui encore un peu plus à l’étranger. Rassurons-nous, tous les télévisions et organes de presse étrangers ont présenté cet épisode comme un nouvel exemple de l’affaiblissement de l’Etat français ; un exemple de l’opposition désormais habituelle entre les jeunes d’origines allogènes et le pouvoir français « blanc » ou « autochtone », voire comme les prémisses de troubles endémiques dans un pays durablement délité ( les Anglo-saxons surtout, s’amusent de nous voir patauger ainsi : CNN, Fox News, BBC World le 28 mars…).

De quoi s’indigner, s’énerver et s’interroger sérieusement !

Ph. MOREL

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !