Impromptus sur l’actualité générale V : élections universitaires et présidentielles 2007…

Par UNI Archives

Le 18 décembre 2006 à 16h41

Image Impromptus sur l’actualité générale V : élections universitaires et présidentielles 2007…

Je partage l'article

1. Elections universitaires : progression de l’U.N.I…

Les résultats électoraux de l’U.N.I. depuis septembre dernier nous permettent de gagner 14,6% d’élus en plus. Cette progression constante, entamée en 1998, confirme s’il le fallait encore l’exclusivité de notre Mouvement dans la représentation des étudiants de droite, et qui le disent ! Au contraire de nos principaux adversaires, l’U.N.I. est en effet la seule des organisations a clairement afficher son option politique.

A notre sens, cette évolution constante, dans tous les types de scrutins et à toutes les échéances, exprime par les votes la désinhibition des électeurs de droite au sein des institutions de l’Enseignement supérieur. Presque tous les autres mouvements ou syndicats estampillés de droite connaissent en effet pareille augmentation parmi les fonctionnaires et assimilés, et il faut s’en féliciter.

Pour notre part, l’accroissement en pourcentage comme en nombre de voix en notre faveur a galvanisé des troupes qui n’en avaient pas trop besoin, mais qui ont interprêté ces scores comme l’expression de leur bon travail militant.

Cette satisfaction première, toujours bonne à prendre, nous oblige dans un second temps à réfléchir sur les moyens et les objectifs à déployer et atteindre pour satisfaire et conforter notre électorat. D’où la multiplication des initiatives : campagnes nationales sur l’emploi et l’orientation, tables, rencontres avec les entreprises, services aux étudiants, réflexions sur la vie quotidienne des sites, partenariat soutenu avec les autres organisations de même profil politique…

2. Elections présidentielles 2007

Les dernières nouvelles de la campagne semblent confirmer les premières analyses des observateurs : la tendance à gauche est bien au regroupement et à la mobilisation en faveur du vote utile.

Pendant que l’extrême-gauche nous rassure en démontrant s’il le fallait encore leur impossibilité congénitale à se rassembler (staliniens et trotskystes ne peuvent pas se sentir…), la gauche dite « de gouvernement » se rassemble : CHEVENEMENT rallie ROYAL en échange de 10 circonscriptions prenables, ce qui assure à son petit mouvement une existence officielle puisque parlementaire.

Rappelons que la présence du « Che » en 2002 avait favorisé l’émiettement des voix de gauche non stalino-trotskystes, et donc la chute de JOSPIN. Ce n’est donc que calcul habile et regroupement stratégique…

De notre côté, la mascarade des « forums » continue : Pourquoi l’ancien Premier Ministre RAFFARIN a-t-il accepté de se prêter à ce jeu inutile des débats sans enjeu ? Soit on accepte que le président de l’U.M.P., parti de droite le plus susceptible de vaincre, se présente, une fois son choix définitivement approuvé par des adhérents déjà convaincus, soit on opte pour la solution du cavalier seul, hors des structures du parti, et on s’engage alors dans l’aventure en candidat(e) libre, en endossant toutes les responsabilités consécutives…, y compris la défaite de notre camp !…

Il faut espérer que la raison sortira triomphante de ces remous, qui satisfont nos adversaires, bien contents de pouvoir gloser sur ces heurts inutiles, alors que leur programme demeure inexistant, et discrédite auprès des électeurs indécis un camp et un candidat pourtant évident !

Car pendant ce temps-là, LE PEN avance…

Philippe MOREL

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !