Impromptus sur l’actualité générale (XV) : politique, international, air du temps…

Par UNI Archives

Le 15 juillet 2007 à 18h39

Image Impromptus sur l’actualité générale (XV) : politique, international, air du temps…

Je partage l'article

1. Politique

Au fil des semaines qui passent depuis l’élection de Nicolas SARKOZY, la France semble se secouer enfin, et sortir du climat délétère et apathique dans lequel vingt années de politique à la petite semaine avait fini par la plonger.

A l’intérieur comme à l’extérieur, la France redevient compréhensible, active et crédible. Le changement est partout, dans les méthodes, dans les discours, dans le programme, et la majorité des interlocuteurs salue ce retour, qui s’apparente à un renouveau en profondeur.

Nous pouvons nous en réjouir, puisque c’est notre candidat, devenu président de tous les Français, qui incarne et mène cette renaissance !

A côté ou en face, selon les cas, les oppositions apparaissent soit bien faibles, soit bien dépassées, engluées dans leur réthorique d’un autre temps, empétrée dans des considérations et des jeux mesquins et clientélistes.

Le Vingt-et-unième Siècle a donc bien commencé en mai 2007, qui a mis au placard le communisme, constaté les socialistes déconfits et sans idées, ringardisé les syndicats jamais contents et sans assises et renouvelé d’un coup le paysage politique français…

2. International

A l’étranger, les conflits se durcissent toujours : Palestine, Darfour, Irak ou Pakistan… La Turquie hésite entre un islamisme rétrograde et anti-occidental et des laïcs sans voix devant le retour de la religion dans le débat public. Fragilité d’une construction volontariste, qui aura mis soixante-dix ans à se déliter, une fois son fondateur mort… Et on veut de la turquie dans l’Union ?

3. Air du temps

Il souffle un vent frais sur la société française, que l’on peut constater à la Une des journaux : débats sur l’école, l’université, la recherche, le service minimum, le travail et sa rétribution, l’investissement et la croissance, le syndicalisme et les moeurs… Les tabous hérités de Mai 68 sautent enfin, les inepties pédagogistes sont ébranlées, la « douceur » de la « Société de loisirs » n’est plus qu’une amère plaisanterie, et l’avenir du pays emporte les discours vers la raison et le sérieux : au travail, Citoyens, et zut aux fumistes !

P. MOREL

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !