Jeudi 8 novembre 2007 : troisième jour de blocage au Mirail…

Par UNI Archives

Le 8 novembre 2007 à 15h47

Image Jeudi 8 novembre 2007 : troisième jour de blocage au Mirail…

Je partage l'article

Ce comité a réussi la veille, après un long débat, à obtenir une rencontre avec les bloqueurs. Le comité qui se dit pourtant ouvert à tous, a eu la mansuétude d’écouter l’ambassade pendant 3 minutes montre en main puis les a renvoyés sans aucun débat !!!! Voila la preuve, s’il en fallait une autre du caractère sectaire du comité de lutte.
Une AG s’est déroulée dehors dans le patio afin de laisser tout le monde entrer ! De nouveau les membres du comité ont fait preuve de leur « attachement démocratique » en refusant qu’un membre du comité des anti-bloqueurs puisse siéger à la tribune.

Les réclamations des anti-bloqueurs sont pourtant simples et de bon sens, ils demandent :
– Un vote avec la carte étudiante et une urne. Cette façon de voter est celle de toutes les réelles démocraties, pourquoi il n’en serait pas de même pour les étudiants ?
– Une participation de tous aux débats de l’AG et un bureau mixte.
Il semble que les bloqueurs, vu leur caractère minoritaire, aient peur d’une réelle démocratie !!!!

Mais les bloqueurs ne veulent rien entendre, 200 anti-bloqueurs excédés quittent l’AG et vont manifester leur mécontentement devant l’administration. Celle-ci ne bouge toujours pas et refuse de prendre la moindre position ! Dans l’impasse le petit groupe retourne au sein de l’AG en espérant faire entendre sa voix !

Hélas l’assemblée générale est une tribune aux mains des bloqueurs qui enchaînent les interventions. De nouveau l’on refait le monde et de nouveau la technique des débats interminables porte ses fruits… Quand enfin vers 14 heures on passe au vote, la majorité des bonnes volontés anti-blocages, épuisée par 4 heures de débats utopiques est rentrée chez elle, complètement écoeurée !

De nouveau le comité de lutte ne tient aucun compte des revendications de leurs adversaires : le vote se fera à main levée et le blocage sera de nouveau reconduit. Mesurez donc la tragi-comédie de cette AG : la majorité des opposants au blocages qui se trouvaient à la droite de la tribune n’ont pas été pris en compte par le président du bureau qui devait sans doute souffrir ce jour-là d’un torticolis aigu l’empêchant de voir sur sa droite la forêt de mains des anti-bloqueurs ! Le jeudi 8 novembre 2007, l’université du Mirail a été une nouvelle fois le théâtre d’une parodie de démocratie !

Perspectives :

– Un comité de déblocage de la fac s’est mis en place. Il s’appuie sur un forum Internet (http://libertafac.clicforum.fr/portal.php). Il a réussi à réunir près de 500 personnes ce matin ! Une réponse pacifique à la prise en otage des étudiants est en marche ! Nous devons donc les soutenir et participer à leurs actions tout en respectant le caractère apolitique de leur combat pour créer une véritable dynamique !

– Les bloqueurs sont chez eux au Mirail, ils sont maîtres des AG et comptent garder la mainmise sur ces assemblées qui deviennent de plus en plus ridicules ! Autant ils sont forts au Mirail autant ils sont une minorité lorsqu’ils manifestent dans la rue (même pas 500, quand Le Mirail compte près de 25 000 étudiants inscrits)! Ne nous laissons pas faire par cette minorité active et très organisée, groupons-nous pour leur montrer notre force !

Les bloqueurs logent la nuit au Mirail… Ils sont chauffés par l’administration tant que le président n’aura pas décrété la fermeture administrative ! Les dégâts ont donc commencé : le troisième étage où ils dorment a été tagué, des machines à café ont été détruites, les toilettes sont immondes et souillés par le vomi des bloqueurs qui ne supportent pas le mélange alcool / cannabis. Le contribuable paiera les dégâts, mais l’on ne peut que se désoler de cette dépense qui aurait été mieux utilisée en bourses pour les étudiants ou en achat de matériel pédagogique !

Les bloqueurs ont peur de la véritable démocratie (vote avec carte étudiant et urnes sous le contrôle de l’administration). Ils savent qu’ils sont minoritaires, nous devons faire pression par tous les moyens pour que l’état de droit revienne au Mirail !


Gardons espoir, notre cause est juste, MOBILISONS-NOUS !!!

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !