La candidate socialiste souhaite la mise en place d’un  » contrat première chance « 

Par UNI Archives

Le 8 avril 2007 à 16h20

Image La candidate socialiste souhaite la mise en place d’un  » contrat première chance « 

Je partage l'article

Pour commémorer le retrait du CPE il y a un an jour pour jour, Ségolène Royal vient d’annoncer la création dès le mois de juin prochain, si elle est élue, d’un nouveau type de contrat spécifique pour les 190 000 jeunes qui sortent chaque année sans qualification : le  » contrat première chance  » -CPC- (prise en charge pendant un an par l’État du salaire et des cotisations pour toute embauche dans une très petite entreprise).

Un effet d’aubaine immédiat

L’UNI-Nancy dénonce la démagogie de la candidate socialiste consistant à prétendre qu’il suffit de rendre gratuit le travail des jeunes pour créer une situation de plein-emploi. Personne n’avait jusqu’ici, osé proposer des emplois totalement gratuits, Ségolène l’a fait ! Pour draguer les employeurs des petites entreprises, la candidate socialiste semble prête à tout, même à leur proposer le contrat le plus exonéré du monde puisqu’il est à la fois exonéré du versement des salaires, de celui des cotisations sociales et de toutes garanties sociales pour le jeune embauché. La ficelle est un peu grosse.
L’effet d’aubaine serait immédiat et créerait une situation insupportable : des jeunes condamnés à enchaîner les boulots d’un an sans être rémunérés à leur juste valeur, Ségolène Royal prévoyant une rémunération  » calculée en fonction de la situation personnelle du jeune « , et non d’un vrai salaire.

Avec le PS, tout est gratuit, tout est permis

Avec ce nouveau contrat, c’est, au bout d’un an, la porte de sortie, comme seule perspective ! Contrairement au CPE qui offrait des garanties (l’assurance d’être en CDI à l’issue de la période de consolidation de 2 ans) et ouvrait droit à un certain nombre de prestations (droit au Locapass, formation, indemnités de chômage calculées en fonction de la période travaillée,…), le « contrat première chance » condamnerait les jeunes ainsi embauchés à la précarité totale en étant complètement jetables.
Avec ce nouveau contrat, inventé par la gauche, si tu es jeune  » C’est Pas de Chance  » (CPC)

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !