La cellule juridique de l’UNI au secours des victimes des bloqueurs

Par UNI Archives

Le 18 mai 2009 à 11h33

UNI

Je partage l'article

Le 12 mai 2009, l’UNI activait une cellule juridique destinée à permettre aux étudiants victimes de blocages de se faire indemniser (frais supplémentaires, droits d’inscription, loyer). En effet, dans certains établissements, aucun cours ne se sont déroulés durant le second semestre.

A ce jour, et ce en moins de 72 heures, déjà plus de 300 étudiants ont pris contact avec la cellule juridique de l’UNI, afin de bénéficier de nos conseils. Pour chacun d’entre eux, nous évaluons leur préjudice, et proposons la rédaction d’un courrier destiné au président de l’université concernée afin de lui demander la réparation du préjudice. Le président ayant deux mois pour donner une réponse, si celle-ci n’est pas favorable, nous proposerons aux étudiants de se retourner vers le tribunal administratif.

Les étudiants qui nous contactent viennent essentiellement des universités les plus touchées par le mouvement, en particulier Paris 3, Paris 4, Lille 3, Reims, Bordeaux 3, Toulouse 2 ou encore Saint Etienne. Certains parents nous ont également contacté, comme à Marseille.

Nombre d’entre ceux qui font appel à nous sont particulièrement modestes, et font part de leur inquiétude quant à leur capacité à payer un mois voire deux mois de loyer supplémentaires à cause de reports d’examens, alors qu’ils doivent annuler leur job d’été sur lequel ils comptent beaucoup pour financer leurs études. Ainsi, le préjudice des étudiants est souvent bien plus élevé que les simples frais d’inscription.

Certains nous font part de leur profond désarroi face à une situation à laquelle ils ne s’attendaient pas, à l’image de Tabia, étudiante nigérienne, particulièrement « déçue de s’être inscrite à La Sorbonne, qui pourtant bénéficiait d’une forte notoriété internationale », et qui ne sait pas si elle poursuivra ses études en France l’année prochaine.

Afin de mettre les présidents d’université face à leurs responsabilités, l’UNI invite tous étudiants victimes des blocages à se mettre en relation avec elle, pour évaluer le préjudice subit et en demander la réparation.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !