La fac de Lettres, Langues et Sciences Humaine pas loin d’être débloquées

Par UNI Archives

Le 22 novembre 2007 à 19h56

Image La fac de Lettres, Langues et Sciences Humaine pas loin d’être débloquées

Je partage l'article

L’UFR de lettres, langues et sciences humaines d’Angers restera bloquée jusqu’à mercredi prochain. L’Assemblée Générale (AG) de ce matin, s’est prononcée pour la poursuite du mouvement. Sur 950 votants, 50,8% étaient pour le maintien du blocage, 45,1% contre, et 4,1% se sont abstenus.

L’UNI Angers, présente lors de l’AG, s’indigne de la poursuite du blocage en UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines. Ce résultat reflétant l’avis d’une minorité d’étudiants en Lettres, Langues ou Sciences Humaines (19% des étudiants). Il s’agit d’une nouvelle prise en otage des étudiants angevins.

D’autre part, l’UNI Angers remet en cause le côté démocratique du vote. Comme dans nos institutions, le seul vote reconnu comme démocratique à l’université est le vote à bulletin secret. Ce vote n’est donc en aucun cas légitime.

Enfin l’UNI Angers rappelle le caractère illégal de ces blocages et appelle les bloqueurs au respect la loi. C’est-à-dire à laisser tous les étudiants de l’UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines accéder à leurs enseignements comme c’est le cas pour l’instant pour certains étudiants de cet UFR.

L’UNI Angers reste donc vigilante vis-à-vis de la tenue de prochaines AG. L’UNI Angers demande la mise en place du vote à bulletin secret. Ceci sans délai. Ce dernier ayant d’ailleurs le soutien du président de l’université. L’UNI Angers demande donc au président de l’université l’instauration d’un vote à bulletin secret, seul garant de la démocratie, afin de voir lever les blocages de l’Université d’Angers.

Angers, le 21 novembre 2007

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Le président Macron dresse le constat de ses propres échecs depuis 5 ans

Article lié -

L’horreur au pays des soviets

Article lié -

Viande halal à Sciences Po Grenoble : victoire de l’UNI face au communautarisme !