La présidence dispose de pouvoirs légaux pour libérer Tolbiac, elle doit prendre ses responsabilités !

Par UNI Archives

Le 11 décembre 2003 à 21h13

Image La présidence dispose de pouvoirs légaux pour libérer Tolbiac, elle doit prendre ses responsabilités !

Je partage l'article

Suite au référendum organisé hier à l’université Paris I pour que soit assuré le fonctionnement régulier du pôle universitaire de Tolbiac, le résultat est sans appel. Sur les 2659 votants, 2082 étudiant se sont prononcés pour la fin du blocage contre 485 votants pour la poursuite du blocage.

L’UNI ( la Droite universitaire) constate que cette situation perdure depuis plus de 4 semaines, qu’elle n’est le fait que d’une minorité d’activistes d’extrême gauche qui n’hésitent par à faire preuve de violence sur toute personne qui souhaite mettre fin au piquet de grève comme se fut le cas encore ce matin. La présidence ne peut plus se contenter d’un double discours en s’apitoyant sur le blocage des cours, tout en refusant les pouvoirs légaux que lui confère la loi (ordre de réquisition des forces de l’ordre, poursuite auprès de la commission disciplinaire d’établissement, …).

L’UNI demande donc que la voix des urnes soit respectée, qu’à l’avenir la Présidence de l’Université Panthéon-Sorbonne use des moyens juridiques dont elle dispose pour servir les ambitions qu’elle affiche, à savoir la continuité du service public d’éducation, l’ordre public et le choix des étudiants exprimé dans les urnes.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !