La tentative de blocage de l’Université rouennaise.

Par UNI Archives

Le 26 octobre 2007 à 16h16

Image La tentative de blocage de l’Université rouennaise.

Je partage l'article

Depuis une première AG organisée dans la semaine du 15 octobre, l’UNEF a multiplié les AG en fac de lettres & sciences humaines dans le tristement célèbre amphithéâtre Axelrad. Toutes ces AG ont été entreprises à grand renforts de publicités mensongères sur toutes les lois actuelles proposées par le gouvernement et n’hésitant pas à gêner la libre circulation des étudiants dans l’enceinte de la faculté.

Le paroxysme de l’incompétence de l’UNEF est arrivé jeudi 25 octobre lors d’une nouvelle AG. L’UNEF a laissé volontairement prendre en main la direction de l’AG par les anarchistes et autres autonomes. Dès lors, il n’a plus été question de la loi « autonomie des universités » mais comment embêter les 5500 étudiants de cette faculté. Le meilleur moyen est le blocage.
Ces personnes ont donc prévu un grand repas festif le soir même à 18h00 et un blocage le lendemain dès 08h00. Le président de l’Université rouennaise a immédiatement interdit ces rassemblements en fermant préventivement la faculté ainsi que celle de sciences afin d’éviter tout débordement habituel dans ces conditions.

Pour défendre les droits des étudiants, 2 militants de l’UNI sont venus soutenir les étudiants lésés par cette fermeture. Ils ont rappelé la liberté d’étudier. Ces idées sont très lointaines de celles des mouvements grévistes car ils sont arrivés lâchement à 20 pour tenter d’expulser les 2 militants. Ces derniers ont préféré partir devant dans tant d’insultes et éviter une confrontation qui risquerait de dégénérer ce que recherchait évidemment ces grévistes.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !