L’avis de la commission des affaires culturelles sur le projet de loi de finances 2005 – Enseignement supérieur.

Par UNI Archives

Le 14 novembre 2004 à 0h00

UNI

Je partage l'article

La commission des affaires culturelles, familiales et sociales de l’Assemblée Nationale a présenté un avis sur le projet de loi de finances 2005 concernant les crédits de l’enseignement supérieur.

Auditionnée par le rapporteur de cette commission Mme Corinne MARCHAL-TARNUS, député de Meurthe et Moselle, l’UNI avait salué le rééquilibrage budgétaire entre l’enseignement supérieur et l’enseignement secondaire poursuivit dans le projet de loi de finance 2005. En effet, l’enseignement supérieur a été trop longtemps, le parent pauvre de l’éducation nationale.

Dans cet avis, l’UNI note avec plaisir qu’enfin la question de la « performance » des filières universitaires n’est plus taboue. En effet, l’échec massif des étudiants en DEUG est le symptôme d’un mauvais fonctionnement de notre système d’orientation et d’une mauvaise adéquation entre l’offre universitaire, encore trop monolithique, et les aspirations et les capacités des étudiants.

Vous pouvez consulter ce rapport sur le site de l’Assemblée Nationale.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Le président Macron dresse le constat de ses propres échecs depuis 5 ans

Article lié -

L’horreur au pays des soviets

Article lié -

Viande halal à Sciences Po Grenoble : victoire de l’UNI face au communautarisme !