Le baroud d’honneur de l’UNEF avant le renouvellement du CNESER étudiants

Par UNI Archives

Le 16 mai 2006 à 16h12

UNI

Je partage l'article

Lundi 15 mai 2006, s’est réunie la section permanente du Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER). L’ordre du jour prévoyait entre autres points, l’examen du calendrier des élections du CNESER professeurs à l’automne prochain, la décision de créer des nouveaux départements d’IUT à la rentrée prochaine, et l’habilitation de nouveaux masters pour des Ecoles et Instituts dont un MBA pour l’Institut Européen d’Administration des Affaires (INSEAD).

Elections au CNOUS : l’UNEF un peu aigrie

Comme un avant-goût du jeu pervers joué par l’UNEF et le SNESUP durant ces interminables réunions, le début de la séance a été marqué par la demande faite par l’UNEF de reporter les élections au CNOUS. Elle aurait en effet de bonnes chances de faire annuler le scrutin dans certains CROUS (sic) ! L’UNI fait remarquer que tous les recours que l’UNEF a déposés depuis un mois et demi ont été rejetés, tant sur le fond que sur la forme. Pourtant, l’UNI s’étonne guère que l’UNEF, mauvaise perdante, et ayant appelé au boycott généralisé de ces élections s’évertue à faire annuler le scrutin. La démocratie, c’est bien quand on gagne, sinon…

Etudiants étrangers : le clientélisme de la gauche

Cerise sur le gâteau, l’UNEF ne s’est pas contentée de son coup de gueule habituel en déposant une motion contre la loi CESEDA (Code de l’Entrée et du Séjour des Etrangers et du Droit d’Asile), qui aurait des incidences néfastes sur le droit de séjour des étudiants étrangers en France. Dénonçant l’ « utilitarisme » de la loi, l’UNEF dans un élan de fausse générosité s’est fait l’apôtre du tiers-mondisme le plus stérile en demandant expressément au CNESER d’approuver une politique visant à accueillir les étudiants étrangers sans aucun contrôle.

En effet, au lieu d’améliorer les conditions d’accueil des étrangers (le plus souvent venant hors conventions entre universités) déjà présents et leur offrir un enseignement supérieur de qualité comme l’a expressément demandé l’UNI, le syndicat de gauche préfère les laisser venir en France sur le seul motif qu’ils sont…étrangers, sans que rien ne soit prévu pour leur accueil.

Vers un report des élections des professeurs au CNESER ?

Alors que le renouvellement du CNESER dans le collège étudiant aura lieu du 23 juin au 3 juillet, le renouvellement des représentants des personnels est normalement prévu pour le 26 novembre 2006. Devant l’insistance de certains représentants syndicaux qui voudraient reporter l’élection sous prétexte que les listes électorales ne seraient pas définitivement arrêtées au début du mois d’octobre, la décision a été suspendue à la prochaine séance du mois de juin.

Création de nouveaux départements d’IUT

L’UNI salue la décision du ministère approuvée – une fois n’est pas coutume – par le CNESER, de créer de nouveaux départements d’IUT dans neuf universités. Contrairement aux filières en faculté, l’adéquation des DUT avec les attentes du monde du travail est toujours prise en compte, ce qui a largement contribué à démontrer la qualité de ces formations depuis leur création.

Habilitations à délivrer des Masters : l’UNI vote pour, l’UNEF s’y oppose

L’habilitation à délivrer un MBA pour le prestigieux INSEAD (l’une des dix meilleures écoles de gestion au monde) ne fut pas acquise de tout repos. Par pur dogmatisme, les centrales syndicales de gauche ont saisi l’occasion de s’en prendre au système des grandes écoles en discutant sur des points mineurs pour entraver l’habilitation. Sans surprise, l’UNEF a voté contre, tandis que le SNESUP dans un élan courageux a refusé de prendre part au vote. Le CNESER dans un sursaut de lucidité a tout de même approuvé ces habilitations, gages de reconnaissance des diplômes délivrés à l’échelle internationale.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !