Le C.N.E. un an après (I) : premier bilan en Alsace…

Par UNI Archives

Le 14 septembre 2006 à 12h38

Image Le C.N.E. un an après (I) : premier bilan en Alsace…

Je partage l'article

Alors que courent à nouveau dans les couloirs ministériels des rumeurs de nouvelles (et sempiternelles !…) grèves prévues par les syndicats, le premier anniversaire de l’une des mesures phares du gouvernemenr VILLEPIN a eu lieu en août dernier.

Etat des lieux dressé par la Chambre des Métiers d’Alsace, selon un article des D.N.A. du 13 août 2006, assez réjouissant, intitulé « Près de 15000 CNE signés en juin en Alsace« .
« Depuis septembre 2005 jusqu’au 30 juin dernier, 14957 contrats nouvelles embauches ont été signés en Alsace, dont 9814 dans le Bas-Rhin« , signale Alain BAUER, sous-directeur à l’URSSAF du Bas-Rhin, qui a suivi le « Tour d’Alsace » pour expliquer la mesure aux artisans.

On ne connaît pas la répartition par type d’entreprises, étant entendu que toutes ont moins de 20 salariés, et représentent 2,8% des 530303 contrats conclus durant la même période dans toute la France.

Le ministère des PME estime que 10% de ces embauches n’auraient pas été faites sans le CNE. Dans les secteurs où les difficultés de recrutement sont habituelles, comme le bâtiment ou la restauration, respectivement 20 et 18,4% des embauches ont été faites, ces derniers mois, via des CNE.

La souplesse de ce contrat de travail ne sert pas qu’aux employeurs. Le ministère affirme qu’une rupture de CNE sur deux « a lieu à l’initiative de l’employé« .

Les syndicats, eux, jugent que ce nouveau contrat de travail, qui rend les licenciements plus faciles, a entraîné « beaucoup de précarité pour peu d’emplois« . Ils en demandent le retrait.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !