Le Vrai – Faux qui répond aux mensonges de la gauche

Par UNI Archives

Le 26 janvier 2006 à 13h11

Image Le Vrai – Faux qui répond aux mensonges de la gauche

Je partage l'article

Selon les organisations signataires du « collectif unitaire contre le CPE » le mouvement qui vient de se lancer dans une opposition frontale aux mesures annoncées par le Premier ministre serait totalement apolitique.

FAUX

En réalité le nom de domaine du site internet « stopcpe.net » a été acheté par le Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), les jeunes du Parti socialiste, et sur lequel on retrouve, en tant que signataires, bon nombre de branches jeunes de partis politiques de gauche et d’extrême gauche : les JC (les jeunes du Parti communiste), les JCR (jeunes de la LCR), les JRG (les jeunes du Parti Radical de Gauche).

Selon les syndicats étudiants et lycéens les jeunes dans leur grande majorité seraient contre le CPE qui ne ferait « qu’accroître la précarité et le chômage des jeunes ».


FAUX

En réalité un sondage commandé par le journal « L’Humanité » mais qui a été en partie publié indique que 85% des étudiants interrogés pensent que le CPE permettra aux jeunes en difficultés de bénéficier d’une première expérience professionnelle. Par ailleurs, 58% des étudiants interrogés estiment que le CPE permettra aux jeunes de sortir du chômage.

« En s’attaquant aux salariés les plus jeunes, le gouvernement organise ainsi une précarisation durable des salariés tout au long de leur vie ». (UNEF)

« C’est la précarité systématique jusqu’à 26 ans ». (Confédération étudiante)

FAUX

Le gouvernement ne « s’attaque » pas à la jeunesse, mais veut au contraire l’aider à s’insérer dans la vie professionnelle. Le gouvernement est parti du constat qu’en France, le chômage touche plus durement et plus massivement les jeunes (23%), quels que soient leurs diplômes, que le reste de la population (9,8%). C’est en moyenne après 8 à 10 ans de galère et de précarité (succession de stages, de CDD et de périodes de chômage) qu’un jeune peut espérer décrocher un emploi stable. Avec le CPE, tout jeune de moins de 26 ans, peut obtenir un CDI rapidement. La période de consolidation de l’emploi ne peut pas dépasser deux ans. Les stages, les CDD et les périodes d’alternance effectués dans l’entreprise sont décomptés de cette période.


– « Le gouvernement cherche à généraliser un CDI jeunes, un CDI au rabais dans lequel, les jeunes, au nom de leur seul âge n’auraient pas les mêmes droits que les autres salariés ». (UNEF)


FAUX

Le CPE est un CDI qui apporte les mêmes garanties qu’un CDI « classique » :

Formation : Le droit individuel à la formation s’ouvrira dès le premier mois, alors que dans les autres contrats ce n’est qu’après un an que l’on dispose de ce droit.

Indemnités chômage : en cas de rupture de contrat après seulement 4 mois de travail, une allocation forfaitaire de 460 euros sera versée, en plus de l’indemnité de rupture qui est calculée sur la base de 8% de l’ensemble des sommes versées depuis le début du contrat. C’est une véritable avancée sociale.

« Quel est le bailleur qui va accepter de louer un logement à un jeune avec un contrat de cette nature » ? (Confédération étudiante)

FAUX

Se sont-ils demandé quel bailleur accepte aujourd’hui de louer un logement à un jeune qui a un CDD d’un ou deux mois ou un stage ? Le CPE donne accès de manière automatique au dispositif Locapass qui permet de faciliter le paiement des cautions. De plus, la Fédération Bancaire de France (FBF) a indiqué que le contrat première embauche, comme le CNE, aurait la même valeur que le CDI pour l’accès au crédit.

« [le gouvernement] choisit le prétexte de la lutte contre le chômage des jeunes, pour généraliser la mise à mal du droit du travail ».(UNEF)


FAUX

Le CPE allège la procédure de licenciement, mais comme avec n’importe quel type de contrat, il faut toujours avoir un motif valable pour licencier un employé. Sont décomptés de la période de consolidation de 2 ans maximum, les stages, les contrats à durée déterminée et les périodes en alternance.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !