Lecture : Post-marxisme et spinozisme, quel nouveau leurre pour la gauche ?

Par UNI Archives

Le 18 juin 2007 à 18h49

Image Lecture : Post-marxisme et spinozisme, quel nouveau leurre pour la gauche ?

Je partage l'article

Un récent article paru dans la revue « Esprit » de mai 2007, « Le spinozisme politique d’aujourd’hui : Toni NEGRI, Etienne BALIBAR… » par Céline SPECTOR, a posé comme thèse que les idées de SPINOZA revues par les auteurs contemporains évoqués, auraient à prendre le relais des idées obsolètes de MARX pour « contre l’influence libérale ».

Cet article sérieux d’une enseignante de l’université de Bordeaux III est en tout points caractéristique de ce courant quasi général et très français de dénonciation et de dénigrement systématique du libéralisme.

En effet, et comme les travaux et les scientifiques qu’il étudie, cet article n’aurait pas pu être écrit ailleurs qu’en France ou, à la rigueur, en Italie, où les vieilles lunes de la gauche extrême perdurent envers et contre tout, et surtout de la réalité.

Cette « dénonciation » quasi automatique ou pavlovienne du capitalisme doit prêter à rire, puis amener à réfléchir aux constantes mentales qui ne cessent d’harasser les conceptions libérales de la société et de l’économie.

L’ignorance, la méconnaissance, la négation ou la mauvaise foi s’allient au sein de notre population et de ses élites bien-pensantes pour obtenir ce résultat particulier de défiance à-priori vis-à-vis des thèses et de la pratique libérales.

Ses partisans sont combattus avec vigueur dès l’école et ses effets sont toujours présentés comme négatifs. L’ancien président de la République, Jacques CHIRAC, n’a-t-il pas illustré cette opinion en renvoyant dos-à-dos communisme et libéralisme en tant que « déviances » et maux de l’humanité ? De la part d’un homme dit de « droite », c’est bien le comble !

La victoire de Nicolas SARKOZY, assumé homme de droite, peut et doit être l’occasion de redresser la barre et de modifier cette image inouïe de la seule organisation économique qui, depuis trois siècles, a permis à l’humanité de se développer sans discontinuer dans tous les domaines.

Bernard EHRLICH & Philippe MOREL

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !