Les anti-blocus sont en colère

Par UNI Archives

Le 22 novembre 2007 à 19h57

Image Les anti-blocus sont en colère

Je partage l'article

Quelques militants du collectif « stop la grève » et de l’Uni se sont réunis devant la présidence de l’université d’Angers en début d’après-midi, hier. Les étudiants voulaient manifester contre la reconduction du blocage de l’UFR de lettres et pour l’utilisation du vote à bulletin secret lors des AG. « Le blocage est vraiment le fait d’une minorité puisque seuls 483 étudiants ont décidé ce midi du blocage de 5 000 étudiants », regrettaient les militants du syndicat des étudiants de droite.

Les Jeunes populaires du Maine-et-Loire ont également exprimé leur mécontentement en s’en prenant au président de l’université. « En n’agissant pas, le président Martina se rend complice des bloqueurs », expliquaient-ils dans un communiqué. Reprenant point part point les déclarations de Daniel Martina (lire notre édition d’hier), les Jeunes populaires ont regretté « l’absence totale d’actes concrets de sa part », notamment sur le vote à bulletins secrets et sur la représentativité des grévistes présents en AG par rapport à l’ensemble des étudiants.

A la fac de sciences, une nouvelle assemblée générale est prévue à 12 h 30, aujourd’hui, au rez-de-jardin, dans les locaux de la fac.

Ouest-France – jeudi 22 novembre 2007

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !