Les étudiants africains victimes des blocages

Par UNI Archives

Le 27 mai 2009 à 12h12

UNI

Je partage l'article

Selon le Figaro, l’Association des stagiaires et étudiants africains en France (ASEAF) a envoyé un courrier au premier ministre, jugeant que les 4 mois de grèves ont été “financièrement préjudiciables à nombre d’entre eux”.

Cette réaction des étudiants africains est une preuve supplémentaire que les étudiants étrangers sont parmi les principales victimes des bloqueurs, et que les grèves leur donnent une image négative de nos facs.

L’UNI appelle chaque étudiant victime des blocages à faire appel à sa cellule juridique afin d’évaluer le préjudice subit pour demander réparation auprès de leur université.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

L’UNI s’oppose à la délocalisation d’un master d’Aix-en-Provence sur le site Colbert de Marseille

Article lié -

Résidences Crous laissées à l’abandon : L’UNI demande un plan d’urgence au ministère de l’Enseignement supérieur

Article lié -

L’UNI demande à ce que l’extrême-gauche cesse immédiatement de bloquer Sciences Po Grenoble