Les étudiants angevins de lettres veulent reprendre les cours, les bloqueurs sont désavoués !

Par UNI Archives

Le 28 novembre 2007 à 19h54

Image Les étudiants angevins de lettres veulent reprendre les cours, les bloqueurs sont désavoués !

Je partage l'article

A deux voix près, après de multiples recomptages, les étudiants de l’UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines ont voté le déblocage de leur UFR. Les cours reprendront donc demain matin, malgré la volonté des étudiants bloqueurs de voir leur action se poursuivre, ceci en faisant voter leurs amis non étudiants et habitués de l’agitation populaire.


L’UNI Angers se félicite de ce vote, aussi contestable soit il. Les étudiants bloqueurs, même avec leurs méthodes anti-démocratiques se sont vus désapprouvés par des étudiants soucieux de retourner travailler. L’UNI Angers attire tout de même l’attention des étudiants sur le vote de certaines personnes extérieures à l’Université et habituées des causes d’extrême-gauche. C’est un véritable revers pour ces agitateurs et une victoire pour les étudiants de l’UFR de Lettres, Langues et Sciences Humaines.

L’UNI Angers est d’autant plus fière de ce résultat qu’il marque un véritable coup d’arrêt dans la soit-disante mobilisation étudiante. Cette dernière était évaluée à 400 personnes hier, en grande partie nourrie par le blocage de trois lycées angevins.

L’UNI Angers rappelle qu’elle est la seule organisation universitaire à s’être opposée clairement et dès le début de la mobilisation aux blocages. Malgré les annonces nationales, les militants de l’UNEF ont persisté et défendu le blocage au cours de cette AG, certains de ces militants venant même de Nantes. L’UNI Angers voit dans ce vote le fruit de son travail auprès des étudiants, tant en dehors qu’au cours des AG.

L’UNI Angers reste cependant vigilante vis-à-vis de cette mobilisation, notamment car certains lycées restent bloqués et de par le fait que les tentatives de déstabilisation de l’extrême-gauche vont encore être présentes lors des AG à venir. Enfin l’UNI Angers continuera sont travail d’information afin d’expliquer aux étudiants les enjeux de la reforme LRU et veiller au non-rétablissement du blocage.

Angers, le 28 novembre 2007

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire