Les « Totos », nouveaux terroristes français?

Par UNI Archives

Le 18 novembre 2008 à 16h11

Image Les « Totos », nouveaux terroristes français?

Je partage l'article

La France doit-elle revivre avec ses heures les plus noires du terrorisme d’extrême gauche? Après Rouillan au NPA, voici les « Totos » (autonomes) en terroristes contre la SNCF.


Depuis fin octobre se sont déroulés des événements peu glorieux sur les lignes SNCF. Une grève me penserez-vous ! Pis que cela : des attentats.

Des groupes de jeunes d’une vingtaine d’années ont ravagé de nombreuses caténaires provoquant à la fois le retard de centaines de trains sur tout le territoire et des réparations excessives à la charge de la SNCF. Mais ces événements ont surtout fait ressurgir le danger du terrorisme d’extrême gauche.
Ces jeunes, parfois venant de « bonne famille » font partis de la mouvance d’ultragauche, « les autonomes ». A Rouen, nous les connaissons bien, car ils sont de la partie lors de chaque mouvement universitaire (ex : CPE, loi LRU). Ils sont également bien structurés sous la coupe du groupe « les antis France ».
Non pas par leur capacité du dialogue, ils se distinguent plutôt par leur extrême violence, et leur idéologie très primaire. En effet, pour une grande majorité d’entre eux, ils ne sont pas étudiants ; ils ne s’intéressent en rien aux problèmes de politique universitaire ; ils ne s’intéressent même que partiellement à la politique. L’Université est juste une tribune idéale pour transmettre leur message qui est de DETRUIRE LA FRANCE.

Lors des blocages contre la loi LRU, ils se sont fait remarqués par des agressions envers les anti-bloqueurs, ou plus généralement envers toute personne pas assez anarchiste à leur goût (notamment des membres de l’UNEF ont été menacés). Ils ont souillés pendant plus d’un mois les locaux de l’Université.
Après un bon mois de blocage, ils ont disparu : peut être s’embêtaient-ils ou tout simplement ont-ils réussi à véhiculer leur message de violences et de menaces, ainsi que leur désamour profond envers la France.

Aujourd’hui, certains de ces jeunes sont coupables de dégradations sur des biens de la SNCF. Mais ils se découvrent surtout une nouvelle vocation : celle de terroriste. Lors de perquisitions chez certains d’entres eux, la police a découvert de la documentation sur « la bande à Baader », groupe terroriste allemand.
Suite à ces événements, et connaissant les intentions de ces jeunes qui ne se gêneront pas à rééditer leurs méfaits aussi bien à l’encontre du matériel de la SNCF, que des Universités, ou pire encore (on vous laisse imaginer), nous appelons le gouvernement à la plus extrême fermeté envers eux :
_que ces actes de terrorisme soient jugés et punis.
_que ces groupes dont on connaît les membres soient surveillés, afin que de nouveaux actes de terrorisme ou de haine envers la France ne soient pas réédités.

Français et fier de l’être.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire