Les universités construisent l’avenir…

Par UNI Archives

Le 16 décembre 2005 à 17h13

Image Les universités construisent l’avenir…

Je partage l'article

Article in Dernières Nouvelles d’Alsace n°292 du 14.12.05, p. RE07 :

« Les universités d’Alsace et l’Etat s’engagent une nouvelle fois aujourd’hui pour quatre ans. La coopération inter-universitaire est soutenue par des crédits. Le concept d’université unique à Strasbourg apparaît.

Représentées par leurs présidents, les universités de Strasbourg, Louis-Pasteur, Marc-Bloch et Robert-Schuman, et de Mulhouse, Haute-Alsace, signeront cet après-midi à Paris les contrats quadriennaux qui les lient chacune à l’Etat pour la période 2005-2008. ils s’inscrivent dans la perspective de la constitution d’un Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur Alsace (PRES), dont il reste à définir les contours, et consacrent la volonté politique des universités strasbourgreoises d’engager la réflexion sur la création d’une université unique.

Les montants des contrats se chiffrent à 67,95 millions d’euros pour l’ULP, 11,04M€ pour l’UMB, 7,82M€ pour l’URS et à 14,1M€ pour l’UHA. Les crédits accompagnent les priorités que se sont fixées les universités : elles portent notamment sur la consolidation de l’offre de formation LMD (Licence-Master-Doctorat), son articulation avec la recherche et la meilleure visibilité du site alsacien à l’international.

L’UHA, pour sa part, décline 35 objectifs. On retiendra l’intégration de l’école de chimie de Mulhouse à l’université et la fusion de l’ESSAIM et de l’ENSITEM, deux écoles d’ingénieurs muhousiennes. La recherche est créditée d’une enveloppe de 3,7 millions d’euros qui lui permettra « de mieux se structurer et d’afficher nos^pôles d’excellence », dit Guy SCHULTZ, président de l’UHA.

Le contrat quadriennal de l’URS met l’accent sur une stratégie politique fondée sur l’identité européenne. Il consacre la volonté de développer les TIC (technologies de l’information et de la communication), avec la mise en place d’une personne ressource chargée d’aider les enseignants à généraliser leurs usages pédagogiques.

Un volet interuniversitaire commun, crédité de 5,12M€, constitue la grande originalité des nouveaux contrats. Il accompagne une démarche enclenchée depuis quelques années à travers la création d’une conférence des présidents des universités d’Alsace (CPUA), bientôt entourée par deux nouvelles instances.

« On compte mettre en place en 2006 un conseil interuniversitaire et un conseil scientifique régional », indique Guy SCHULTZ, au nom de la CPUA.

L’Enveloppe interuniversitaire renforcera des projets communs au site strasbourgeois d’une part, et aux quatre universités alsaciennes d’autre part. Le ministère a choisi de soutenir, dans cette seconde catégorie, le réseau Eucor (universités du Rhin Supérieur) et la coopération franco-allemande, grandes spécificités alsaciennes, ainsi que la maison internationale France-Japon de Strasbourg, unique en France.

Le volet interuniversitaire soutient par ailleurs le campus université numérique en région Alsace (certification informatique pour les étudiants, portail informatique commun en cours d’élaboration…). Dans le domaine de la recherche, le ministère a favorisé le financement d’un réseau sur les sciences de l’environnement et de la MISHA, la maison des sciences de l’homme. »

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !