L’Est Républicain 31 mai 2003

Par UNI Archives

Le 31 mai 2003 à 16h00

Image L’Est Républicain 31 mai 2003

Je partage l'article

Certains parents et étudiants commencent à être à cran. Ils trouvent que »la plaisanterie a assez duré ». C’est le cas des militants de l’UNI, un syndicat de droite qui estime que » les etudiants sont pris en otage ». Pour eux la perturbation des examens empêcherait les candidats de postuler dans certaines écoles, de changer d’établissement ou, tout simplement, de s’engager pour des jobs d’été.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Pétition : contre la mise en place du burkini dans les piscines municipales de Grenoble !

Article lié -

Inscription pour la conférence de l’UNI Strasbourg

Article lié -

(VIDEO) Des militants de l’UNI Grenoble agressés en pleine rue par des militants d’extrême-gauche !