L’extrême-gauche prend d’assaut un bar

Par UNI Archives

Le 27 novembre 2019 à 8h54

Image L’extrême-gauche prend d’assaut un bar

Je partage l'article

Dans la soirée de mercredi 27 novembre, une quarantaine de militants d’extrême-gauche se revendiquant comme antifascistes, ont pris d’assaut le bar Webb Ellis, situé dans le centre-ville de Rennes, où se tenait une réunion du journal classé à droite « L’étudiant libre ». Ce dernier journal étudiant indépendant à contre-courant de la pensée unique, marquait par cette réunion son lancement à Rennes.

Des individus cagoulés ont pris à parti les participants de la réunion ainsi que les clients. Ces derniers ont dû se confiner dans le bar alors que de l’autre côté, les anarchistes jetaient tables, chaises, verres, usant également de bombes au poivre. L’agression a pris une autre tournure quand un mélange à l’ammoniaque, a été projeté dans les yeux d’un des participants, qui a dû être conduit d’urgence à l’hôpital. Il s’en est sorti avec les paupières brûlées et l’œil abîmé.

L’UNI Bretagne dont des militants étaient présents à cette réunion condamne fermement ces actes de violences et d’intolérance de l’extrême-gauche et soutient les clients du bar, les militants du journal ainsi que les responsables de l’établissement. A l’heure où se multiplient les attaques, les émeutes et les censures de la part de l’extrême-gauche et de ses milices antifas en ville et dans les universités, la lutte contre ces gauchistes est une priorité !

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire