L’extrême gauche sème le chaos dans nos rues et dans nos facs après sa défaite à la présidentielle !

Par Rémy Perrad

Le 13 avril 2022 à 15h17

UNI

Je partage l'article

Depuis dimanche et les résultats du premier tour de l’élection présidentielle, les militants d’extrême-gauche exercent une grande violence dans la rue et au sein des universités.

Les centres-villes de Rennes et Lyon ont été impunément saccagés ce dimanche par l’extrême-gauche suite aux résultats de l’élection présidentielle. Des commerces ont été vandalisés, des infrastructures publiques brûlées. 

Dans les universités (Paris 8, Science Po Nancy), des blocages sont organisés pour signifier leur mécontentement de ne pas voir de candidat d’extrême-gauche au second tour de l’élection présidentielle. Ces blocages sont à chaque fois exercés de manière violente, à l’encontre de l’immense majorité des étudiants qui y sont opposés et souhaitent pouvoir étudier librement.

L’occupation de la Sorbonne ce mercredi 13 avril est une nouvelle atteinte ultra-violente aux droits et à la liberté des étudiants d’étudier et d’aller et venir. Toutes ces actions sont systématiquement impunies et le laisser-faire au sein des établissements d’enseignement supérieur ne sont pas tolérables.

Pire encore, au prétexte qu’aux yeux des antifas l’UNI incarne le “fascisme”, nos militants ont été agressés violemment ce mercredi matin à l’Université de Rennes 1 en faculté d’économie pendant qu’ils tractaient dans le cadre des élections étudiantes.

Ces antifas s’en sont pris aux étudiants de l’UNI à coup de gants coqués, de matraques, parapluies, et sacs de pierre. Des menaces de mort ont également été proférées : « si on vous revoit, on vous tue ». S’en est suivie une chasse à l’homme dans l’ensemble du centre-ville de Rennes. Des plaintes vont être déposées.

L’UNI exige que des mesures soient prises et que les préfets agissent contre les militants d’extrême-gauche qui saccagent nos rues, nos universités, et agressent des citoyens, afin que leurs délits ne soient plus laissés impunis ! Dans cette période cruciale pour la France, la démocratie doit pouvoir s’exercer librement et sereinement.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

(VIDEO) Des militants de l’UNI Grenoble agressés en pleine rue par des militants d’extrême-gauche !

Article lié -

Interview Causeur: Blocages dans les facs: «À Rennes ou Nantes, il est périlleux pour un jeune de droite de s’assumer »

Article lié -

Pétition : face aux blocages et dégradations, les universités et l’Etat doivent déposer plainte et sanctionner les casseurs !