L’I.E.J. de Toulouse se distingue encore une fois par sa légèreté…

Par UNI Archives

Le 17 septembre 2016 à 20h07

Image L’I.E.J. de Toulouse se distingue encore une fois par sa légèreté…

Je partage l'article

L’I.E.J. (Institut d’Etudes Judiciaires) de Toulouse, qui dispense plusieurs formations, prépare notamment les étudiants désirant intégrer une école des avocats et organise matériellement l’examen. Malheureusement, cet institut se distingue année après année par les couacs divers et variés, surtout dans l’organisation pratique de l’examen.

Sujet identique entre la préparation et l’examen final, annulation d’épreuve à cause d’une « pause pipi » , voila maintenant que le sujet comporte carrément le corrigé de l’épreuve…

Comment peut-on faire preuve d’autant de légèreté pour un examen aussi crucial pour des centaines d’étudiants, préparant de manière intensive cette épreuve pendant plusieurs mois ?

En outre, l’institut conditionne de manière illégale l’inscription à l’examen (prévu par l’article 2 de l’arrêté du 11 septembre 2003 fixant le programme et les modalités de l’examen d’accès au centre régional de formation professionnelle d’avocats) à l’inscription – payante bien évidemment – à la préparation proposée par l’institut…
Bref, il devient indispensable de remettre de l’ordre dans cet institut qui accumule les maladresses et les retards, faisant ainsi les gros titres de la presse quotidienne régionale et même nationale.

Cette entité qui jouit d’une (trop) grande indépendance au sein de l’université Toulouse Capitole ne fait pas partie de la faculté de droit. Il est peut-être temps de poser la question de sa réintégration dans la faculté de droit ainsi que la question de l’amélioration de son fonctionnement.

Les élus UNI au conseil de la faculté de droit poseront cette question lors de la prochaine réunion dudit conseil.

En attendant, nous souhaitons bon courage aux étudiants qui passent actuellement ces épreuves.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !