Liberté d’expression et droit d’informer les étudiants une nouvelle fois bafoués

Par UNI Archives

Le 30 novembre 2011 à 7h46

Image Liberté d’expression et droit d’informer les étudiants une nouvelle fois bafoués

Je partage l'article

Ce mardi, alors que 3 de nos militants tenaient un stand d’information pour les étudiants sur le campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy 2, ils se sont fait prendre à partie plusieurs fois par des militants anarchistes et de mouvement de gauche. Le Mouvement des Etudiants n’a pas répliqué et a tenté de mener à bien son action.

Alors qu’ils avaient eu l’autorisation du bureau du campus afin d’organiser cette
manifestation, encore une fois certaines personnes ont cru avoir plus de droits que les autres à être présents sur ce terrain.

Après avoir eu leur stand retourné à trois reprises, leurs affiches arrachées et les tracts balancés, les militants du MET ont préféré se retirer suite aux annonces de possibles menaces physiques.

Le plus à déplorer ici est qu’il n’est pas possible sur certains campus de mener à bien nos missions d’informations et de représentations des étudiants car certaines personnes, anarchistes et de mouvements gauchistes, s’arrogent le droit de décider qui est souhaitable ou non dans leur faculté. Il est grave de constater que certains campus sont des zones de non-droit pour notre mouvement depuis de nombreuses années sans que rien ne soit mis en place afin de corriger cela !

Le MET Nancy demande donc à l’Université Nancy 2 et à l’administrateur provisoire de l’Université de Lorraine, quelles mesures pensent-ils mettre en place afin de permettre à l’ensemble des listes qui se présentent aux suffrages des étudiants dans les élections à venir de pouvoir être présents et informer l’ensemble des composantes sans risque pour ses militants d’être bousculés voir blessés ?

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !