Lu dans la gazette du 12/04/07

Par UNI Archives

Le 12 avril 2007 à 9h54

Image Lu dans la gazette du 12/04/07

Je partage l'article

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, le siège du PS à Dijon a subi une campagne de collage intempestive.

Un mail arrive sur la boîte de la rédaction lundi à 22 h 11. «Communiqué attaque jeune UMP ». En parcourant la pièce jointe, on apprend que « depuis le mouvement du CPE, il y a un an, les organisations de jeunesse de droite, UNI et Jeunes populaires ont attaqué la fédération du PS et du MJS à plus de quatre reprises ». Plus loin le document indique que les bâtiments ont été souillés et dégradés.

Mardi, les autocollants ont disparu, mais les traces subsistent uniquement sur la façade. La porte est fermée par un digicode. Aucune personne non invitée ne peut rentrer dans les lieux. Certes, une façade maculée de stickers, ce n’est pas très méchant. Toutefois Antoine Hoareau, le responsable de la communication du MJS 21, s’agace : « depuis le CPE c’est la quatrième fois, là il y en a assez ! Retrouver des autocollants Les étudiants avec Sarko, c’est inadmissible. Le coup d’avant, c’était sur la fenêtre au dessus de la porte. »

Les stickers ne sont pas de première jeunesse : « emploi des jeunes, non à l’ANPE, oui au CPE », ou « Stop la grève ». Cependant, quelques-uns sont plus récents : Sarko président ; Les étudiants avec Sarkozy. Pour le militant socialiste, aucun doute n’est possible : « quand Sarkozy parle de la délinquance et de l’irrespect des jeunes, il faudrait d’abord qu’il s’occupe de ses militants. »

Justement, côté supporters sarkosistes, c’est la consternation : « notre matériel militant est disponible sur internet. On n’est pas responsables de ce qu’en font les gens», explique Damiens Thieuleux, responsable de l’UNI sur le campus de Dijon. Même réaction vers un membre des Jeunes populaires : « c’est complètement inutile pendant la campagne électorale (sic). Cela n’a aucun intérêt. »

Mais alors qui a pu coller ces autocollants à la gloire de Sarko ? C’est vrai que si on regarde l’origine des autocollants, l’UMP semble responsable. Mais Damiens Thieuleux apporte une précision : « quand on envoie le matériel militant, on joint des consignes claires comme n’affichez que sur les endroits prévus à cet effet ». Ce qui est sûr, c’est qu’un huissier a constaté que des autocollants ont bien été posés sur la façade de la section Jean-Moulin. Une plainte va même être déposée pour «dégradation de biens immobiliers ». «L’enquête déterminera ce qu’il s’est vraiment passé », comme l’affirme Antoine Hoareau, avant d’ironiser: « on va utiliser un karcher pour nettoyer les sottises de l’UMP ». A moins que les soutiens de Nicolas Sarkozy ne s’excusent. Ah, qu’il fait bon respirer l’air sain de la campagne.

http://www.gazette-cotedor.fr/index.php?page=28-actu&col=categorie&val=3-actu&lang=1&id_art=289-ps-cherche-karcher

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !