Lu dans le BP le 11 février 2009

Par UNI Archives

Le 11 février 2009 à 13h50

Image Lu dans le BP le 11 février 2009

Je partage l'article

Polémique autour du voyage en train des grévistes à Paris.

L’Union nationale inter-universitaire de Dijon (UNI) a qualifié de « scandale » l’attitude du conseil régional de Bourgogne. Que reproche, à l’instance décisionnelle, cette organisation de « la droite universitaire » , considérée comme une déclinaison étudiante de l’UMP » même si elle s’affirme être indépendante de celle-ci ?
D’assurer le financement partiel, sur les deniers publics, du transport de grévistes de l’université de Bourgogne, à Paris en train, pour la manifestation nationale du mardi 10 février, contre les décrets d’application de la loi Pécresse, dite loi sur les libertés et les responsabilités des universités (LRU). Le directeur général des services de l’institution a assuré jeudi, lors d’une journée de contestation à Dijon, que le conseil régional « s’engageait à financer une partie du déplacement ».
L’UNI a vivement réagi, et demandé à la Région « d’arrêter d’attiser la contestation et de jouer enfin son rôle de soutien à la vie étudiante et de l’enseignement supérieur ».
Joint hier à Paris où il participait à une session du sénat, le président PS du conseil régional François Patriat a fait savoir qu’« il ne souhaite pas répondre aux attaques d’un syndicat comme l’UNI. »

Le Bien-Public

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Insécurité à Nantes : l’UNI Nantes représente la jeunesse sur CNEWS !

Article lié -

Ateliers musicaux interdits aux hommes à l’université rennes 2 : l’UNI dans la presse pour dénoncer ce scandale !

Article lié -

L’Université Rennes 2 met en place des ateliers musicaux interdits aux hommes !