L’UNI aspire à l’autonomie dès 2010 !

Par UNI Archives

Le 26 juin 2009 à 11h30

Image L’UNI aspire à l’autonomie dès 2010 !

Je partage l'article

Le 26 juin 2009, le Président de l’Université d’Angers a réuni les membres des trois conseils de l’Université d’Angers pour les informer de son intention de passer aux compétences élargies. Cette réunion d’information, sans aucune responsabilité décisionnelle, a permis au Président de l’Université d’argumenter l’importance de l’autonomie de l’Université d’Angers afin de conduire une véritable politique d’établissement et valorisation de notre université dans le paysage universitaire français.


Les élus de l’UNI, la droite universitaire, présents lors de cette réunion d’information se félicitent de cette volonté de mettre en œuvre la réforme de l’université. L’UNI s’est engagée, dès le début des concertation sur l’autonomie des universités, en juin 2007, dans un soutien à plus de responsabilité et plus d’autonomie pour les établissements d’enseignement supérieur. Ce soutien s’est concrétisé lors des différents mouvements d’agitation universitaire par un soutien sans faille à la politique conduite par le gouvernement dans les universités.

C’est pourquoi, l’UNI souhaite que le vote du 3 juillet 2009 en Conseil d’Administration se fasse en faveur du passage aux nouvelles compétences pour l’Université d’Angers dès janvier 2010. L’UNI souhaite ainsi le passage de l’Université d’Angers dans le XXIème siècle.

Les élus de l’UNI seront présents en Conseil d’Administration pour défendre le passage aux nouvelles compétences dès janvier 2010. Une telle position serait un message fort de l’Université d’Angers adressé aux bloqueurs et opposants politiques universitaires : le pouvoir est dans les mains du Conseil d’Administration et non dans la rue!

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !