L’UNI condamne le blocage del’université de Provence

Par UNI Archives

Le 30 octobre 2007 à 22h19

Image L’UNI condamne le blocage del’université de Provence

Je partage l'article

Ce matin, quelques dizaines d’étudiants, activistes de gauche et d’extrême gauche, ont décidé de prendre en otage l’Université de Provence (Aix-Marseille I) pour imposer leurs vues sur la nouvelle loi de réforme des universités.

Des « barrages filtrants » ont été mis en place, ce matin à la Faculté de lettres et de sciences humaines d’Aix-en-Provence, à l’aide du mobilier pris dans les salles de cours. Ces barrages limitant le déplacement des étudiants visaient la mobilisation de ces derniers.

Sans se limiter à la distribution de tracts, les militants voulaient empêcher le déroulement des cours et le fonctionnement normal du service public universitaire. L’administration, s’opposant à ces méthodes, a ordonné la levée de ces barrages, entraves à la liberté des étudiants.

À la suite de dégradations causées par l’activisme violent des militants pourtant peu nombreux, les menaces verbales et les altercations physiques ont poussé la direction à fermer ce site jusqu’à nouvel ordre afin de prévenir tout risque de débordement.

Rappelons que cette loi a fait l’objet d’une concertation de deux mois avec l’ensemble des syndicats étudiants. Contestant le résultat de cette démarche démocratique et participative, une minorité militante perturbe encore une fois l’enseignement supérieur sans aucun égard pour les milliers étudiants qui souhaitent étudier dans la sérénité.

L’UNI dénonce ces manipulations et défend une approche constructive dans l’élaboration des réformes nécessaires à notre enseignement supérieur. L’UNI soutient cette loi qui donne aux universités les moyens et instruments nouveaux pour se moderniser et surmonter les difficultés actuelles qu’elles traversent.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire