L’UNI condamne les blocages et violences des lycées d’Aix et Marseille

Par UNI Archives

Le 10 octobre 2015 à 21h39

Image L’UNI condamne les blocages et violences des lycées d’Aix et Marseille

Je partage l'article

Jeudi 8 octobre, avaient lieu des blocages et des manifestations des lycées d’Aix-en-Provence et de Marseille.

Ces blocages lancés à l’appel des « syndicats » de gauche UNEF et UNL ont rapidement dégénérés.
Effectivement, les lycéens ont cassé des abris de bus, brûlé des poubelles, renversé des voitures, jeté des pierres sur les forces de l’ordre, bloquant ainsi pendant plusieurs heures la circulation.

Nous tenons à rappeler que l’accès à l’éducation et la liberté d’étudier sont fondamentaux et qu’il est inacceptable que des associations appellent à bafouer ces libertés !

Nous dénonçons l’instrumentalisation des élèves par les « syndicats » qui utilisent les lycéens comme un outil de propagande. La majorité des lycéens présents dans les cortèges ne connaissant pas les raisons de ces manifestations !

L’UNI-Lycée exige donc la sanction de tous les lycéens empêchant l’accès aux cours de leurs camarades ainsi que, si cela devient nécessaire, l’intervention des forces de l’ordre afin de prévenir la sécurité des personnes et des biens, et de garantir le libre accès aux infrastructures éducatives.
Il est anormal que des élèves, tenus au devoir d’assiduité par la loi et non munis d’un quelconque droit de grève, participent à ce genre d’événements en période scolaire.

Une fois de plus, la gauche montre son vrai visage, celui de la violence et de l’irresponsabilité.

L’UNI-Lycée condamne ces manifestations violentes, ainsi que toutes tentatives de blocages des lycées, et défendra la liberté d’étudier.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !