L’UNI CONDAMNE LES VIOLENCES DE L’EXTREME GAUCHE ET APPELLE LE PRESIDENT A REOUVRIR L’UNIVERSITE

Par UNI Archives

Le 1 novembre 2007 à 10h14

Image L’UNI CONDAMNE LES VIOLENCES DE L’EXTREME GAUCHE ET APPELLE LE PRESIDENT A REOUVRIR L’UNIVERSITE

Je partage l'article

Suite à une Assemblée Générale organisée hier mercredi 31 octobre par l’extrême gauche, et réunissant moins de 2 % des étudiants de l’université de Perpignan, les cours ont été perturbés par une poignée d’activistes, des mobiliers saccagés, et de nombreux murs tagués !

De nombreux étudiants ont été sortis de force de cours, et un amphi est maintenant occupé jour et nuit par quelques personnes, dont certains ne sont même pas étudiants, en négligeant toute hygiène.

L’UNI (droite universitaire) condamne fermement ces violences opérées par l’extrême gauche étudiante, réalisées en toute illégalité. Les “Assemblées Générales” n’ont aucune légitimité officielle, et les blocages des lieux d’enseignement sont illégaux.

De plus, les “revendications” de l’extrême gauche étudiante se basent sur des affirmations mensongères. Un trac diffusé depuis le début de la semaine affirme que la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) va engranger une “hausse considérable des frais d’inscription” ainsi qu’une “entrée sélective” à l’université, ce qui est totalement faux.

Rappelons que la loi LRU a été votée cet été suite à une concertation de près de deux mois avec l’ensemble des syndicats d’enseignants, de personnels et d’étudiants. Elle prévoit une plus large autonomie des universités, une gouvernance plus efficace, et permettra une augmentation des moyens grâce notamment à la création de fondations universitaires. De plus, le budget 2008 prévoit une hausse de près de 8 % du budget de l’enseignement supérieur.

L’UNI en appelle au président de l’université, responsable de la sécurité sur le campus, afin que les cours reprennent immédiatement en toute sérénité, et que les acteurs des violences soient sanctionnés sévèrement.

Contact presse : 01 78 16 40 30

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !