L’UNI demande la création d’un fond de solidarité pour les victimes du blocage

Par UNI Archives

Le 13 mai 2009 à 11h34

Image L’UNI demande la création d’un fond de solidarité pour les victimes du blocage

Je partage l'article

Le jeudi 7 mai 2009 a eu lieu le Conseil d’Administration (CA) de l’Université d’Angers. A cette occasion a été voté le prolongement du calendrier universitaire pour les étudiants de la Faculté de Lettres, Langues et Sciences Humaines. Les cours empêchés pendant les vingt jours de blocage total et les deux mois de blocages partiels seront rattrapés par trois semaines et demie supplémentaires de cours.
Ce prolongement s’oppose avec le vote de la veille en AG mais confirme les avis du Conseil de Gestion de la Faculté des Lettres et du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU).


L’UNI Angers rappelle sa position initiale depuis le début du mouvement de contestation : les blocages vont à l’encontre de l’intérêt des étudiants. Cette position avait été défendue auprès du Président de l’Université à plusieurs reprises et notamment dans une lettre ouverte du 1er mars 2009.

L’UNI Angers a ainsi rappelé lors de ce conseil son attachement à la valeur des diplômes de la Faculté des Lettres afin de ne pas pénaliser plus l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

L’UNI Angers se satisfait de ce vote confirmant la position initiale de l’UNI : que l’ensemble des cours soient rattrapés afin de ne pas dévaloriser les diplômes.

Dans le même temps, consciente des difficultés subies par les victimes du blocage, l’UNI Angers a demandé la création d’un Fond d’aide, financé par l’Université, pour dédommager les étudiants des dépenses et de l’absence de revenus dues au mois supplémentaire de cours et d’examen.

Dans cette perspective, l’UNI Angers a lancé une pétition auprès des étudiants pour la mise en place de ce fond. A ce jour, elle a déjà recueillie plus de 200 soutiens depuis jeudi 7 mai dernier, notamment sur internet.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire