L’UNI dénonce le coup de force organisé par l’extrême gauche à l’Université Grenoble II

Par UNI Archives

Le 26 octobre 2005 à 17h58

Image L’UNI dénonce le coup de force organisé par l’extrême gauche à l’Université Grenoble II

Je partage l'article

Mardi 25 octobre, une poignée d’étudiants se revendiquant du « collectif des étudiants mobilisés » a enchaîné et cadenassé les principaux bâtiments de l’Université Pierre Mendès France – Grenoble II.

L’UNI Grenoble dénonce ce coup de force organisé par des groupuscules d’extrême gauche qui une nouvelle fois bafoue le droit de chaque étudiant de travailler et d’étudier en paix. Cette prise en otage est inadmissible.

L’UNI regrette que le Président de l’Université ait décidé de suspendre tous les cours de la journée alors que ce mouvement ne repose que sur une poignée de « grévistes professionnels ».

L’UNI appelle donc le Président à faire œuvre de fermeté et à recourir aux forces de l’ordre pour rétablir la continuité du service public et faire respecter les droits et la volonté de l’écrasante majorité des étudiants grenoblois qui ne se reconnaissent pas dans cette mauvaise farce.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Le président Macron dresse le constat de ses propres échecs depuis 5 ans

Article lié -

L’horreur au pays des soviets

Article lié -

Viande halal à Sciences Po Grenoble : victoire de l’UNI face au communautarisme !