L’UNI dit NON à la destruction de l’Université d’Orléans !

Par UNI Archives

Le 9 avril 2009 à 18h27

Image L’UNI dit NON à la destruction de l’Université d’Orléans !

Je partage l'article

AG truquées, dégradations, squats des bâtiments de l’UFR Lettres et Sciences Humaines, Sciences, STAPS, blocages violents, manifestants encagoulés, séquestrations du Président GUILLAUMET…, la liste s’allonge et le constat est sans appel : le mouvement qui touche l’Université d’Orléans, qui se radicalisait depuis plusieurs semaines, dévoile aujourd’hui son vrai visage : celui d’un mouvement « para-universitaire », avec des fauteurs de troubles issus des rangs de l’extrême gauche radicale.

L’UNI-Orléans, qui a rencontré ce jeudi 9 avril 2009 le président Guillaumet, demande qu’il soit enfin pris des mesures exemplaires pour faire cesser l’occupation des lieux.

Malgré le peu de détermination dont fait preuve l’équipe présidentielle de l’Université, l’UNI-Orléans salue l’initiative d’un vote électronique démocratique sur l’ensemble de la journée (de 9h à 17h sur l’ENT).

L’UNI-Orléans en appelle néanmoins à la fermeté de M.Guillaumet pour qu’il prenne des mesures exemplaires à l’égard des responsables des blocages de l’Université d’Orléans.

C’est pourquoi, l’UNI-Orléans demande que les forces de l’ordre soient sollicitées pour rétablir la liberté d’aller et venir sur le campus. L’UNI-Orléans exige, dans le même temps, que soit convoqué immédiatement le conseil de discipline de l’établissement pour sanctionner fermement les meneurs du mouvement.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire