L’UNI Lille débloque la fac de Droit malgré les violences

Par UNI Archives

Le 15 février 2018 à 7h48

UNI

Je partage l'article

Hier soir, certains individus affiliés à des syndicats étudiants (UNL, SUD,…) et une groupe des autonomes (MAEL) ont prévenu sur les réseaux sociaux les étudiants de la Faculté de Droit qu’un blocage aurait lieu le lendemain matin. Dès lors, nous nous organisâmes afin de dépêcher des militants sur place pour l’empêcher.

Ce matin, à 7h30, nos militants arrivèrent sur place pour constater qu’une simple rangée de poubelles était disposée à chacun des entrées de la Fac.

Nos militants prirent alors l’initiative de déplacer ces poubelles afin de débloquer les accès. En parallèle, l’administration a ouvert l’entrée du parking aux étudiants afin que ceux-ci puissent assister à leurs cours. Les forces de l’ordre prévenues furent présentes sur place mais ne firent que constater les événements.

Un peu plus tard, le groupe de bloqueurs sortant de leur squat autogéré (situé 38 rue de Trévise) vinrent à la Fac pour tenir leur blocage. Une confrontation verbale eût d’abord lieu au cours de laquelle des insultes furent envoyées à l’encontre de nos militants, et plus particulièrement des injures « Pétain, reviens le travail n’est pas fini », « collabos » « au goulag ».

La tension est alors montée d’un cran, puis une de ces militants décida de s’en prendre physiquement à une de nos militante. Il lui a asséné plusieurs coups. La police se décide alors à intervenir et à interpeller ce gauchiste.

Vers 9h, le groupe de bloqueurs est reparti bredouille devant le peu d’engouement que suscitait leur installation d’art urbain, et devant le fait que les étudiants et les militants de l’UNI organisaient le déblocage.

Nous constatons, donc, en ce jour la participation aux blocage d’éléments violents. Nous demandons aux organisations syndicales auxquels ils appartiennent de les exclure. Nous vous informons qu’une plainte a été déposée pour violences et injures. Nous demandons à l’administration des sanctions disciplinaires contre ces éléments.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !