L’UNI-Lycée dénonce les méthodes de « maîtres chanteurs » de certains professeurs de philosophie lillois

Par UNI Archives

Le 18 juin 2009 à 15h48

UNI

Je partage l'article

A la veille du bac, mercredi 17 juin, en Assemblée Générale, des professeurs de philosophie ont annoncé qu’ils refuseraient de corriger un tiers des copies de l’épreuve de philosophie.

L’UNI-Lycée condamne fermement l’attitude de ces professeurs qui utilisent ici des méthodes dignes de maîtres chanteurs. Le baccalauréat est un examen suffisamment stressant pour qu’il n’y ait pas besoin de rajouter des sources d’inquiétudes supplémentaires.

L’année dernière, pour le bac 2008, chaque professeur percevait en plus de son salaire 1,32 euros par copie corrigée. Or cette année, l’indemnisation est en forte progression (de 360 %) puisqu’ils touchent 5 euros par copie soit 500 euros, ce qui correspond à la moyenne de copies corrigées. Cet effort est déjà important, on ne peut donc nullement accepter et comprendre ce comportement.

L’UNI-Lycée demande au rectorat d’intervenir tout de suite auprès de ces professeurs pour leur faire entendre raison. Si aucune solution n’est trouvée, l’UNI-Lycée demandera des sanctions contre ces professeurs.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !