L’UNI-Lycées Rouen lance un comité lycéen pour la réforme et déplore la violence des lycéens lors des manifestations.

Par UNI Archives

Le 10 mars 2005 à 16h20

Image L’UNI-Lycées Rouen  lance un comité lycéen pour la réforme et déplore la violence des lycéens lors des manifestations.

Je partage l'article

L’acharnement de la gauche à faire descendre les lycéens dans la rue est devenu intolérable. Après la relance de la concertation lycéens-ministère sur la réforme du baccalauréat, la mobilisation lycéenne a perdu toute raison d’être. Malgré tout, il semble que l’opposition trouve son intérêt à maintenir artificiellement la tension dans les lycées.

L’Uni-lycées Rouen dénonce l’intrusion de lycéens dans la Faculté de droit de l’Université de Rouen et la perturbation des cours que cela a occasionnées. De plus, l’image que cet événement créé est déplorable car il ne faudrait pas qu’une confusion s’installe entre les lycéens qui travaillent et ceux qui défilent. En effet, les violences et les abus de droit sont occasionnés par une minorité violente qui ne pense qu’à provoquer.
L’Uni-lycées Rouen a décidé de répondre à cette manipulation en créant un « Comité lycéen pour la réforme ». Suite à la cannibalisation de la voix lycéenne par les syndicats FIDL et UNL, l’UNI-lycées de Rouen a décidé de s’engager en expliquant et en défendant cette réforme.

Refusant la manipulation opérée par la gauche syndicale et politique, le Comité lycéen pour la réforme, a lancé une grande campagne d’affichage, dénonçant la tournure des manifestations actuelles. Cette campagne d’affichage sera relayée par la diffusion massive d’une pétition de soutien à la réforme de nos lycées.
Les lycéens ne sont pas unis dans le refus des réformes. La création de comités tend à prouver que les lycéens veulent réformer leur système d’étude, le rendre plus efficace et plus en adéquation avec les problématiques du XXIe siècle.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Consultation étudiante : tes conditions de vie et d’études

Article lié -

La viande halal ne doit pas être imposée aux étudiants de Sciences Po Grenoble !

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !