L’UNI Lyon dénonce la récupération politique ignoble d’un drame humain

Par UNI Archives

Le 13 novembre 2019 à 12h18

UNI

Je partage l'article

Vendredi dernier, un étudiant de l’Université Lumière Lyon 2 s’est immolé par le feu devant le siège du CROUS de Lyon.

Nos pensées vont à la famille et aux proches du jeune homme. Cet évènement est avant tout un terrible drame humain.

Mardi 12 novembre 2019, un rassemblement a été organisé devant le CROUS de Lyon. Des actes inacceptables ont été commis par des groupuscules d’extrême gauche dans les facultés lyonnaises.

De telles actions sont d’autant plus graves qu’elles sont indécentes, indignes et morbides au vu des faits. Personne ne devrait capitaliser sur la souffrance. L’émotion ne légitime pas ces actes et ne résoudra en rien les problèmes que rencontrent de nombreux étudiants.

A Lyon 2, les campus Porte des Alpes et Berges du Rhône ont été bloqués et vandalisés. Le climat d’insécurité a nécessité la fuite de l’équipe présidentielle, l’évacuation des locaux et l’intervention des services de sécurité ; d’autres perturbations ont été signalées à Lyon 3 ainsi qu’à l’IEP Lyon.

Vis-à-vis de ces évènements, nous appelons les étudiants au calme et à la désolidarisation des réactions impulsives, violentes et illégales de l’extrême gauche.

L’UNI Lyon condamne fermement les dérives totalitaires de l’extrême gauche. Nous exigeons l’arrêt immédiat des dégradations, intimidations, violences et blocages, et réclamons des sanctions exemplaires à l’encontre des fauteurs de trouble.

Plus que jamais, l’UNI réaffirme avec conviction la protection de la liberté d’étudier.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Exigeons des places de parking pour les étudiants de Carlone !

Article lié -

Exigeons le retour de la statue de Napoléon à Rouen !

Article lié -

Hommage à Jacques Rougeot, créateur de l’UNI et combattant politique visionnaire